L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Miles Thomson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Messages : 249
Âge du Personnage : 25 ans
Lieu de vie : Édimbourg
Emploi : Sans emploi pour le moment

MessageSujet: Miles Thomson Jeu 30 Avr - 0:26



Miles Thomson
Anglais



Origines
•• Date de naissance (âge) : 1er juillet 1969  - 46 ans
•• Lieu de naissance : Bristol, Angleterre
•• Nature du sang : Sang-mêlé
•• Famille proche : Madeline Thomson (née Williams), mère, apothicaire à ses heures perdues.
Philip Thomson, père, moldu, retraité, ancien notaire.
Jude Thomson, frère, 51 ans, travaille  pour un fabricant de balais.
Maud Thomson, sœur, 48 ans, travaille en réadaptation à Ste-Mangouste.
À noter qu’il n’est pas très proche de sa famille biologique, qu’il ne voit qu’à l’occasion pour les grandes fêtes. Il entretient une correspondance étalée avec sa mère. Il côtoie davantage sa belle-famille moldue.

Elias Blackwood, mari (depuis 2014), rédacteur et corrigeur d’épreuve (il travaille à la maison et s’occupe du ménage, pratique).
Juliet Blackwood, belle-sœur, 29 ans, professeure de gymnastique, de yoga chaud et de pilates.
Alek Dennys, beau-frère, fiancé de Juliet Blackwood, 32 ans, analyste financier pour une entreprise d’équipement pour bicyclette.

Pas d’enfant, à son plus grand dam (mais une petite nièce en route).

•• CV : Poufsouffle (4 Buses : Histoire de la magie, divination, astronomie et études des moldus)
Baccalauréat en anthropologie,  spécialisation en culture et société - Université de Sheffield avec une année à l’étranger à New York à l’université Columbia
Maîtrise en biologie génétique -  University College London
Doctorat en biologie génétique - Université de Sheffield
Fut professeur de biologie à l’Université de Sheffield et, avec des collègues, a monté sur pied un magazine de vulgarisation scientifique, intitulé Men mysteries.

Aujourd'hui
•• Lieu de vie : Sheffield, Angleterre
•• Occupations : Professeur à l’Université Albus Dumbledore. Il donne deux cours par rapport aux moldus : La biologie : approche comparative moldue-sorcière et La perception de la sorcellerie chez les Moldus avant 1689. Il fait aussi partie du comité d’administration d’une revue scientifique moldue, Men mysteries, et travaille en ce moment sur une version pour enfant.

En quelques lignes
•• Traits de caractère : Il n’y a pas plus doux que Miles. C’est un être dévoué, sensible, à l’écoute, patient, qui ne se fâche jamais. Trop gentil? Probablement. Sa foi en l’humanité ne vacille jamais et il croit que tout le monde est vient du pays des bisounours. Cette naïveté lui a apporté quelques problèmes, mais il n’apprend jamais de ses erreurs, naïf et optimiste qu’il est. Prudent, il réfléchit toujours quatre fois avant de prendre une décision, mais une fois chose faite, il ne revient plus en arrière. Très méthodique, il aime la clarté et l’ordre et il a probablement le bureau de professeur le plus propre de toute la Grande-Bretagne. Il est rigoureux, doté d’un esprit scientifique, et n’aime guère les imprévus. Attentif, il fait souvent passer les besoins des autres avant les siens. Il est incapable de se fâcher et préfère garder pour lui, plier l’échine, plutôt que d’élever la voix et risquer un désagrément. Évidemment, lorsqu’il donne un cours, il n’hésite pas utiliser de son autorité pour faire régner le calme, qui s’impose normalement de lui-même. On ne cherche habituellement pas à embêter Miles; il semble trop sympathique pour s’attirer l’animosité d’autrui. C’est un professeur très à l’écoute de ses étudiants et de leurs idées. Il est incapable de finir ses cours à temps; il veut tellement transmettre ses connaissances qu’il parle pendant 5, 10, 20 minutes de plus. Il n’est jamais stressé et sa présence est apaisante.  

•• Description physique : Ni grand ni petit, ni gros ni maigre, Miles passe assez inaperçu. Sa démarche nonchalante témoigne de son aisance naturelle. Son métier de professeur l’oblige à enfiler veston-cravate : il a une belle collection de cravates ludiques qu’il n’hésite pas à mettre pour le travail. Sa préférée est sans nul doute celle de Noël – sa fête favorite – avec ses bonshommes de neige souriant. Il a de très grands pieds qui s’accrochent partout.

•• Soit dit en passant : Miles grandit à Bristol, au bord de la mer, dans une famille mi-sorcière mi-moldue. Avant que les enfants ne déguerpissent pour Poudlard, la famille Thomson adopta un mode de vie moldue, sans baguette, et envoya ses enfants à l’école du quartier. Les enfants furent introduits un à un à la sorcellerie : dès que leurs pouvoirs se manifestaient, leur mère sorcière leur dévoilait toute la vérité. Miles, le benjamin, fut le dernier à être au courant et prit la nouvelle pour une blague. Si sa sœur et son frère se réjouirent de leurs pouvoirs, Miles haussa tout bonnement les épaules et demanda simplement s’il était obligé d’aller à cette école perdue dans le fin fond de l’Écosse.

Poudlard ne lui fut ni agréable ni désagréable. S’il y fit de belles rencontres, il n’en aima pas davantage les cours qui nécessitaient l’agitation de son ridicule bout de bois, comme il l’appelait. L’idée de dépendre d’un seul objet l’agaça et il regretta son enfance simple et moldue. Il préféra jouer aux échecs et passer son temps dans la salle commune des Poufsouffles plutôt que de faire ses devoirs et ainsi obtint-il quatre maigres buses, qui ne le menaient nulle part. Ce qui ne le dérangea pas outre mesure; rien ne l’intéressait réellement. Ses parents l’envoyèrent chez sa grand-mère paternelle moldue, à Sheffield, là où il fit une année de scolarité moldue. Il adora. Et il adora encore plus Elias Blackwood. Si les garçons n’avaient que dix-huit ans à l’époque, il ne leur avait fallu que quelques secondes pour savoir qu’ils ne se quitteraient plus. Miles abandonna le monde magique, préférant vivre dans la réalité d’Elias, une réalité qui lui plaisait davantage, et il se détacha graduellement de tout ce qui lui rappelait sa vie passée. Cette décision fut très critiquée par sa famille sorcière, qui ne comprenait pas son besoin de les oublier. Même son père, de naissance moldue, ne se faisait pas à l’idée, arguant que si lui avait pu s’adapter à une famille sorcière, il ne voyait pas le problème de faire cohabiter les deux cultures. Les premières années furent très tendues, mais sa famille reconnut que le jeune homme était sérieux dans ses intentions de passer au monde moldu, et il accomplissait ce saut avec brio. Même si les Thomson acceptent bien ce nouveau Miles, certaines barrières demeurent puisque leurs réalités, leurs références, leurs nouvelles, ne sont plus les mêmes.

Miles vivait paisiblement et confortablement avant que Cathal ne débarqua dans sa vie, avec ses dix mille questions sur l’origine de la magie. Sa baguette était rangée dans sa bibliothèque, dans un faux livre de Jane Austen, et tout allait pour le mieux : mari aimant, emploi de rêve, loisirs satisfaisants… Il s’est laissé entraîner par Cathal (il en avait probablement marre de l’entendre le supplier de devenir son directeur) et est revenu chez les sorciers, à temps partiel. Il garde tout de même un boulot du côté moldu, du côté de ce qu’il appelle sa vraie vie. Il n’est pas toujours évident de se familiariser avec ce nouvel univers, surtout pour Elias, mais Miles maintient un bel équilibre entre monde moldu et monde sorcier, essayant de rester le plus proche possible de sa vie d’antan. Le seul hic dans toute cette histoire, c’est qu’il a dû réapprendre à transplaner (il était hors de question de déménager proche de l’université) avec des adolescents boutonneux.

•• Lien avec votre personnage : Il y a quatre ans de cela, Cathal menait des recherches sur les traces de la magie dans le monde moldu avant le Code International du Secret Magique et, à la suite de la recommandation d’un de ses enseignants à Albus Dumbledore, il visita ce professeur moldu à Sheffield, qui s’intéressait à la vie spirituelle des moldus. Les questions de Cathal, très précises et très orientées vers la sorcellerie, mirent la puce à l’oreille de Miles et ce dernier lui révéla sa nature sorcière. À cette annonce, les yeux de Cathal s’illuminèrent : un sorcier ayant fait ses études dans le monde moldu ne pouvait qu’être bénéfique pour ses propres recherches ! Dès lors, il s’appliqua à convaincre Thomson de revenir dans le monde sorcier, d’aller y enseigner à l’université puisqu’il avait tant à leur apprendre. Il lui fallut un an avant de se décider, un an durant lequel Cathal ne cessa pas de le visiter et de lui poser des questions. Devant l’enthousiasme et la soif d’apprendre du jeune homme, Miles abandonna tous ses principes et retourna dans le monde magique, à temps partiel. Thomson fut engagé comme professeur à Albus Dumbledore la même année que Cathal commença son MURENE et il devint son directeur de maîtrise.

Les deux sorciers entretiennent une excellente relation. Il n’y a pas de professeur dictateur et d’élève rebelle; ils sont plutôt complices et collègues de recherche. Étant donné que Miles a été coupé de la civilisation magique pendant très longtemps, Cathal lui expliqua quelques notions, le mettre au courant de ses maigres trouvailles. Thomson est surtout un professeur de méthode : il aide Cathal à se structurer, à ne pas courir n’importe où pour n’importe quelle source bidon. Ils partagent la même vision que les mondes moldu et sorcier sont en communion, une théorie pas nécessairement embrassée par la majorité des professeurs sorciers. Toutefois, Miles est moins certain que Cathal qu’ils trouveront la révélation, une raison, une origine substantielle, mais il n’en perd pas moins son enthousiasme devant la quête frénétique du jeune étudiant et l’encourage sans cesse, le lance sur de nouvelles pistes.

Miles et Elias, le mari de ce dernier, invitent souvent Cathal à venir souper avec eux, le paternant un peu trop par la même occasion. Pour leur défense, Cathal est bien maigrichon. Ce sont des soirées toujours fort agréables qui finissent par un tournoi intense de baby-foot. Les petits joueurs ont d’ailleurs été repeints par Elias, lors d’un énième dimanche pluvieux, de façon à ce que les verts, les Irlandais, affrontent les rouges, les Anglais.


•• En quelques lignes : Professeur d’anthropologie, Miles Thomson est un sorcier qui a longtemps vécu dans le monde moldu. Fasciné par les recherches que menait Cathal, il est retourné récemment à la sorcellerie. Il donne maintenant à l’université Albus Dumbledore des cours sur les moldus et est le directeur de maîtrise de Cathal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t221-cathal-o-caoimh
avatar

The Creative One

Messages : 1351

MessageSujet: Re: Miles Thomson Dim 31 Mai - 19:44

Miles est désormais validé et rejoint le grand inventaire des PNJs et le listing des Membres de l’Équipage.
Nous te remercions pour ta contribution Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Thomson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 8 miles (film avec eminem en vedette)
» Charlène L. Miles
» Joey Miles [ E.C ]
» Entrainement de Miles Quaritch
» Rodrigue Miles [Terminé Normalement]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Toi, moi & les autres :: Les Membres de l'équipage :: Les PNJs-