L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Une pause bien méritée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Une pause bien méritée Lun 27 Avr - 11:35

   




Beka était de retour dans cette école qu'elle appréciait beaucoup. Même si parfois elle devait subir les remarques de certains gamins stupides. Elle était bien décidée à faire que cette année soit différente. Après tout elle vivait sa dernière ici. C'était tout de même  bizarre que de faire partie des plus grands. Tout les ans elle voyait arriver des nouveaux. Souvent intimidés par les lieux, qui lui ressemblaient en quelque sorte. Elle avait croisé certains élèves dans le train qui la ramenait ici. Elle était ravie de les revoir. D'autres bien moins, il fallait avouer qu'en matière de stupidités ils étaient passés maîtres.  De toute façon, cette année il était hors de question de leur laisser la lui gâcher. Avec dédain qu'elle leur lançait un regard. Mais là c'était différent, elle savait que lorsqu'elle en partirait se serait pour ne pas y revenir. Sensation bizarre autant qu'agréable, un mélange des deux en fait. Elle se mettait à sourire, eut envie de rire tout en ayant les larmes aux yeux.

Les mois étaient passés, bien trop vite à son goût. Les cours s'enchaînaient à une vitesse folle. Peu de temps pour flâner Beka passerait à la fin de cette année ses Aspic. Diplômes qui décidera de son avenir. Du moins la note obtenue lui permettrait de prendre la filière qu'elle voudrait. Non pas qu'elle sache ce qu'elle voudrait faire plus tard. Bien sûre elle avait une petit idée, les enfants elle aimait être en leur compagnie. Alors pourquoi pas !

Un début de journée sans cours c'était tellement rare.  C'était la fin de l'automne encore ensoleillée, elle eut envie de faire une pause dans ses révisions. Beka avait voulait respirer de l'air frais, et profiter de ses derniers jours de beau temps. Après être passée dans la grande salle, pour y prendre un petit déjeuner copieux. Elle était gourmande, mais faisait attention tout de même. Elle quittait les lieux, un livre sous le bras, juste pour se détendre. Dehors le temps c'était rafraîchi, elle c'était donc emmitouflée dans sa cape, mis ses gants et sorti dans le parc. Le soleil était au rendez-vous, réchauffant les élèves déjà là. Elle choisit  un endroit calme. D'autres élèves avaient eux aussi décidés de s'accorder un peu de temps. Elle les regardaient, répondant à ceux qui lui adressaient un salut de la main.

* Apparemment je ne suis pas la seule a avoir eut cette idée. Il fait si beau, il aurait été dommage de s'enfermer dans la bibliothèque. Se poser contre un arbre et se détendre. Il  restera l'après-midi pour reprendre mes révision.

Beka se posait près d'un arbre ouvrant son livre, quant elle vit une personne venir vers elle.









Dernière édition par Rebekka Bach le Ven 8 Mai - 15:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Lun 27 Avr - 15:16




Le bruit incessant dans la salle commune des Gryffondor avait fait fuir, Marcos. Il était pourtant encore très tôt, ce matin là. Mais pas assez pour qu'un chahut y soit organisé.  Lui qui tentait de retenir par coeur les ingrédients de la potion pour son prochain cours. Il avait beau les écrire, encore et encore, ou les mettre en musique, rien ne marchait. Il savait déjà qu'il aurait sûrement une ou deux longueur de parchemin en plus. Pourtant ce n'était pas faute d'essayer. Il s'était habitué à entendre le professeur des potions lui en faire la remarque. Heureusement il n'avait pas l'intention d'en faire ses études futures. Rien le rebutait plus, que l'indifférence affichée d'un enseignant qui pensait tout savoir de lui. Aussi s'en était -il fait une raison.

Il avait descendu quatre à quatre les escaliers, évitant de peu la chute. Il avait faim, direction la grande salle. Les tables étaient peu remplies. Encore trop tôt ? Possible. Il prenait son temps, le calme et aucun cours le matin l'y encourageait. Du moins jusqu'à ce que les autres élèves de sa maison envahissent les lieux. Le brouhaha devenait assourdissant. Il prit quelques toast, et filait vers le parc. Là il pensait que peu de gens s'y risqueraient. Le temps devenant plus frais.  Son écharpe bien resserrée autour du cou, il passait la porte du château.

Là il put constater que peu de gens s'y trouvaient. Enfin ils étaient dispersés en petits groupe. Le parc étant assez grand pour ne pas entendre leur conversations. Lui qui prenait part à bien des chahuts, avait envie d'un peu de calme. Nul doute que ses camardes de chambrée finiraient pas le trouver. Il savourait le moment de répit. Alors qu'il cherchait un endroit où se poser il vit une élève de Poufsouffle. Elle était tout comme lui en dernière année. Ils c'étaient souvent croisés dans les cours. Marcos,  la rencontrait aussi dans la bibliothèque quant il cherchait tel ou tel livre. Pas très à l'aise dans ce genre de lieu. Elle avait pris le temps de l'aider sans rien demander en échange. Même quant elle l'avait vu mettre la fameuse glu sur la poignée de la porte du concierge. Elle, lui avait juste fait un clin d'oeil. A parti de ce moment, ils leur étaient arrivés de faire des recherches ensemble. Du moins elle l'aidait à trouver le bon livre. Amis, peut être juste camarades de classe.

- Salut, alors tu prends l'air ? Tu lis quoi, ne me dis pas que c'est un livre de cours. Décompresse un peu, respire pour une fois qu'on a pas cours.

Il tentait de lire le titre de son livre, attendant qu'elle lui réponde. Non loin  d'autres élèves se prélassaient au soleil.




Dernière édition par Marcos Abril le Ven 8 Mai - 4:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 27
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Poudlard

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Lun 27 Avr - 17:30

Faut-il donc être stupide à ce point?
Aucun de ceux là n'avaient la moindre prédisposition à l'art de la potion. Aucun n'avaient saisi l'essence même de la potion de méditation. Aucun... sauf peut-être celui-ci.
Tobias parcouru rapidement le parchemin des yeux, un air triomphant éclairant son visage anguleux. Puis il déchanta.


- Cheyenne....

bon sang, fallait-il que la meilleure élève de ce cours fusse sa fille?
Il sortit de sa poche la plume fétiche qui ne le quittait jamais, puis d'un geste leste traça un O sanglant sur le parchemin, suivi de la mention "vous êtes capable de bien mieux."
Injuste. Oui, certainement. Mais il fallait qu'elle soit meilleure encore.
Elle ferait probablement une scène, il en était certain. Cela animerait le prochain cours des cinquième année. Elle finirait en retenue.

Il parcourait le couloir à grande enjambées, maugréant entre ses dents des commentaires plus ou moins cinglants à l'égard des pauvres créatures qui peuplaient son cours. Ses pas le guidèrent vers le parc du château, dans lequel il croisa la jeune stagiaire de l'infirmière. Cette dernière lui adressa un sourire aguicheur auquel il répondit d'un signe de tête approbateur. Plus tard. Après ses corrections.
Tobias était un homme séduisant au physique assez marquant. Un visage anguleux, de très beaux yeux clairs, de nombreuses cicatrices et des traits assez sévères. Une gueule cassée comme il se plaisait à l'employer. Son corps était puissant et musclé de par une vie de plein air en Afrique et il se déplaçait avec la grâce d'un animal sauvage. Nombreuses étaient les femmes qui lui courraient après, nombreuses étaient celles qu'il laissait le rattraper, mais très peu étaient les heureuses qui parvenaient à le garder.
Une jeune étudiante de 6ème année se planta devant lui avec un tout petit sourire. Bafouillant quelques timides remarques à propos d'un devoir qu'elle n'aurait pas eu le temps de faire. Il lui jeta un regard glacial accompagné d'un demi-sourire qu'il ponctua d'un vague:

- Et bien jeune fille, il vous reste une longue journée pour trouver une excuse plus intéressante. Ou faire votre devoir.

Il se replongea rapidement dans ses parchemins. Certains étaient sales comme les premiers bavoirs de Cheyenne. Il parcouru les premières lignes, hochant la tête d'approbation, lorsqu'il parvint au dernier paragraphe. Désillusion totale.

- Mais sang de Dragon!! Qu'ont-ils appris ces gosses?!  

Les élèves qui le connaissaient s'éclipsèrent avant que quiconque n'ait eu le temps de dire "scrout". Ils savaient pertinemment que l'humour acerbe et cynique du professeur pouvait être fatal, même à petites doses. Un suicide social en quelques sortes. Depuis son plus jeune âge, Tobias faisait preuve d'une immense confiance en lui qui rayonnait et lui conférait un charisme certain, une aura qui, si elle attirait la plupart des gens, effrayait ceux qui faisaient les frais de son humour.
On était fan, où on détestait. Personne ne restait indifférent. Habituellement, ses étudiantes en étaient dingue, ses bons étudiants le considéraient comme un mentor, quant aux médiocres... ils avaient beaucoup plus de mal. Ce qui était réciproque.
Il pardonnait peu d'erreurs. Cherchaient à obtenir le meilleur de chacun. Quitte à les bousculer quelque peu dans leur convictions profondes. A les titiller, les secouer, leur offrir la possibilité de se dépasser.
Mais il était intransigeant.
Deux ou trois « T » plus tard, il fourra rageusement la liasse de parchemin au fond d'un dossier, qu'il fit disparaître d'un claquement de baguette.
C'est là qu'il les vit, parmi ceux qui se prélassaient. Une jeune étudiante rondelette qui l'avait marqué pour sa personnalité intéressante et une jeune freluquet de septième année. Si ses souvenirs étaient exacts. Il franchit les quelques mètres qui les séparaient d'un pas déterminé et interrompit toute conversation en cours.


- Vous deux là, Faîtes-moi plaisir. Dîtes-moi qu'à votre âge on connaît les conditions de conservation de l'huile de foie de véracrasse ! Qu'est-ce qu'on vous apprend dans cette école à part les séances d'UV dans le parc?

Il jeta un œil à la ronde, histoire de vérifier que Cheyenne ne soit pas en train de traîner avec l'un de ces jeunes petits coqs boutonneux et inintéressants. Il avait d'autres projets pour elle. Bien plus élevés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 115
Âge du Personnage : 16 ans
Lieu de vie : Poudlard
Emploi : Élève -Stagiaire d'été chez Lukos

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Mar 28 Avr - 21:22

Pothos s'était levé aux aurores, comme presque tous les matins.  Après avoir fait sa toilette, il avait rejoint les quelques braves les plus matinaux de sa classe et ils s'étaient dirigés ensemble vers le Grand Hall, presque vide, où ils prirent leur petit déjeuner.  Le serpentard ne s'attarda pas à table après avoir terminé son assiette et se leva plutôt pour aller discuter avec un de ses amis, qui venait de s'installer à la table des serdaigles.  Ils discutèrent quelques minutes, puis Pothos se releva et retourna en direction de la salle commune.  Il avait une période libre ce matin, n'ayant pas pris le cours de divination, et comptait en profiter pour avancer un peu son devoir de sortilèges, mais d'abord, il comptait faire un petit jogging dans le parc.  Le batteur qu'il était en avait besoin pour s'assurer de rester en condition physique optimale, s'il voulait que sa maison remporte cette année la coupe.  Le préfet en lui en avait besoin pour réfléchir.

Pourquoi l'avait-on nommé préfet?  Était-ce sous l'influence de son père?  Pothos préférait croire que non : Poudlard était un endroit apolitique, sain et pur dans son esprit, et de tels pots-de-vins n'auraient pas lieu d'y être.  Était-ce parce qu'il connaissait virtuellement tous les élèves de l'école?  Parce qu'il bûchait fort sur ses devoirs et devait servir d'exemple?  Si seulement les gens savaient pourquoi il travaillait si dur.  S'ils savaient que son unique objectif était de chagriner ses parents, indirectement, le considéreraient-ils toujours de la même manière?  Les regards changeraient certainement.  Et puis, il n'était pas très doué pour réprimander ses amis.  Il tentait de leur expliquer qu'il ne pouvait pas fermer les yeux parce que c'étaient eux, mais à quinze ans, ce n'était pas si facile.  Au moins, se consolait-il, il avait un avant-goût de sa future carrière de rêve.

Pothos s'était donc changé et était sorti courir, longeant le lac, puis la lisière de la forêt interdite, avant de faire une boucle et rebrousser chemin.  C'était, fait étrange pour un enfant unique, l'un des rares moments où il appréciait être complètement seul.  Il se perdait dans ses pensées, se concentrait sur sa respiration, réfléchissait aux problèmes que ses devoirs lui posaient, au contenu d'un cours, ou aux questions qu'il devrait poser à son professeur.  C'était un moment qu'il avait pour s'organiser et parvenir à gérer son emploi du temps chargé sans avoir besoin d'un retourneur de temps.  De toute manière, ces bidules étaient d'une rareté incroyable, s'ils existaient vraiment.  Les petits ronds de vapeur condensées flottaient en l'air quelques secondes dans le sillon de l'élève, qui approchait de nouveau de l'école.  Le parc commençait à se remplir d'élèves venus flâner, lire et étudier.  Ralentissant la cadence, Pothos se dirigea vers le professeur James, qu'il avait en haute estime, accompagné de deux élèves de septième – Rebekka et Marcos.


-Il n'y a que les contenants en peau de dragon qui peuvent la contenir à long terme, il me semble, professeur. répondit-il à la place de ses aînés. Les autres matériaux finissent par être digérés.

Le cinquième année envoya un sourire franc aux deux finissants et les salua poliment, mais sobrement.

-Rebekka, Marcos, bonjour à vous.  Il fait plutôt beau, n'est-ce pas?

Tout le monde aimait parler de la météo, dire comment le froid leur donnait des rhumatismes, le chaud les insupportait, et cetera.  C'était l'une des meilleures façons de démarrer une conversation, selon l'adolescent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t813-bonsoir-monsieur-le-directeur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t555-portrait-de-pothos-yilmaz http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t535-pothos-yilmaz
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Mer 29 Avr - 11:42

     




Beka vit arriver Marcos, qui se laissait glisser à ses côtés. Elle aimait bien discuter avec lui. Il leur arrivait de travailler ensemble quant ils devaient faire des recherches. Marcos n'était pas vraiment du genre à se plonger des heures dans un livre. Aussi l'aidait-elle comme elle pouvait. Il était à peine assis que déjà, elle l'entendait lui demander :


- Salut, alors tu prends l'air ? Tu lis quoi, ne me dis pas que c'est un livre de cours. Décompresse un peu, respire pour une fois qu'on a pas cours.

Elle levait le nez de son livre, lui adressant un sourire. Elle n'avait pas envie de parler, mais avec lui pourquoi pas.

- Salut Marcos, tu es tout seul ? Et oui je prends l'air avant de me remettre à mes révisions. Ce que tu devrais aussi faire.  Et ce que je lis n'a rien à voir avec un livre de cours.  J'aime bien lire les contes moldus. Ils parlent bien souvent de notre monde sans savoir qu'on existent réellement. A moins que ce ne soit l'un des nôtres qui les ait écrit. Enfin bref, aurais-tu en tête un chahut, ou une blague? Rassure toi j'ai pas l'intention d'en parler. Juste que je trouve bizarre que tu soit là dehors et sans ta bande.

Elle le regardait un sourire en coin. Elle savait qu'il ne raterait pas une occasion pour créer un peu de désordre dans le château. Sa cible favorite le concierge. D'autres élèves arrivaient à mesure que le temps passait. Elle attendait que Marcos lui réponde. Puis son regard fût attiré par une silhouette qui se dirigeait vers eux. Elle n'eut pas de mal, malgré le soleil qui  l'éblouissait, à reconnaître le professeur des potions. Elle craignait le pire, connaissant Marcos.  Elle priait pour que le professeur ne s'adresse pas à eux, qu'il change de direction. Peine perdue il se tenait debout devant eux. L'air contrarié, cela se confirmait quant il leur dit :


- Vous deux là, Faîtes-moi plaisir. Dîtes-moi qu'à votre âge on connaît les conditions de conservation de l'huile de foie de véracrasse ! Qu'est-ce qu'on vous apprend dans cette école à part les séances d'UV dans le parc?

Elle se redressait aussitôt, se mettant sur ses pieds. Elle n'avait aucune idée sur la réponse à donner. Elle cherchait aussi vite qu'elle pouvait. Elle l'avait bien révisé hier soir, mais là elle avait la tête vide. Elle n'eut pas à répondre que déjà elle entendait une voix dire :

-Il n'y a que les contenants en peau de dragon qui peuvent la contenir à long terme, il me semble, professeur. répondit-il à la place de ses aînés. Les autres matériaux finissent par être digérés.

Elle reconnût un 5ème année, de la maison serpentard. Elle l'avait souvent vu aussi à la bibliothèque. Elle ne portait pas sa maison dans son coeur, mais parfois certains d'entre eux pouvaient être fréquentables. Il s'adressait à eux, un sourire aux lèvres :

-Rebekka, Marcos, bonjour à vous.  Il fait plutôt beau, n'est-ce pas?

Elle lui rendait son sourire, un signe de tête pour le saluer.

-Bonjour Pothos effectivement un peu de soleil peut faire du bien. Pas de cours ce matin pour les 5ème années ?

Le professeur des potions semblait toujours attendre une réponse de sa part. Elle dit alors d'une voix peu assurée.

- Il semblerait que Pothos ait répondu bien pus vite que nous. La peau de dragon, est la matière qui peut contenir une telle huile. professeur.

Elle savait que sa réponse était limite pour un 7ème année, et que Mr James ne manquerait pas de le lui faire remarquer. Elle regardait du côté de Marcos toujours assis, espérant qu'il saurait se taire.









Dernière édition par Rebekka Bach le Ven 8 Mai - 15:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Dim 3 Mai - 2:41



Marcos aimait bien parler avec Beka, jamais elle ne lui faisait de leçon. Même si elle avait raison quant elle lui dit :

- Salut Marcos, tu es tout seul ? Et oui je prends l'air avant de me remettre à mes révisions. Ce que tu devrais aussi faire.  Et ce que je lis n'a rien à voir avec un livre de cours.  J'aime bien lire les contes moldus. Ils parlent bien souvent de notre monde sans savoir qu'on existent réellement. A moins que ce ne soit l'un des nôtres qui les ait écrit. Enfin bref, aurais-tu en tête un chahut, ou une blague? Rassure toi j'ai pas l'intention d'en parler. Juste que je trouve bizarre que tu soit là dehors et sans ta bande.

Il lui faisait un sourire, un peu moqueur comme à son habitude. Il n'aimait pas reconnaître que ce qu'elle lui disait été sensé. Il préfèrait prendre les choses à la légère. Enfin en apparence, car l'idée d'un échec l'inquiétait.

- J'irais me plonger dans mes livres après c'est promis. Mais tu sais, j'ai beau essayer de me rentrer les ingrédients de potions dans la tête . C'est impossible, j'ai même tenté de les mettre en musique. Bref j'y arrive pas, mais vraiment pas. T'as peut être une solution, ou je suis un cas désespéré ?

Il vit arriver sur eux son professeur préféré, celui des potions. Enfin c'était plus ironique qu'autre chose. Il était la bête noire de Marcos. C'était tout à fait réciproque, et le jeune homme ne faisait rien pour arranger les choses. Il savait que le professeur James ne manquerait pas de lui rappeler qu'il était un cancre. Qu'importe, il avait bien l'intention de s'en amuser. Non pas qu'il ne prenne pas les choses au sérieux.  Loin de là, il aimait juste le provoquer. Le pousser à bout, quitte à se retrouver encore une fois avec James en retenue. Le professeur James était arrivé à leur hauteur. Bien trop rapidement au goût de Marcos, il l'entendait leur demander :


- Vous deux là, Faîtes-moi plaisir. Dîtes-moi qu'à votre âge on connaît les conditions de conservation de l'huile de foie de véracrasse ! Qu'est-ce qu'on vous apprend dans cette école à part les séances d'UV dans le parc?

Il n'avait pas eut à répondre que déjà un jeune élève de la maison Serpentard, qu'il n'avait pas vu arriver, ouvrait la bouche :

-Il n'y a que les contenants en peau de dragon qui peuvent la contenir à long terme, il me semble, professeur. répondit-il à la place de ses aînés. Les autres matériaux finissent par être digérés.


* J'adore les Serpentard, toujours prêt à faire plaisir à leur professeur. Surtout celui là, Ponthos si mes souvenirs sont bons.

Il écoutait le jeune homme qui continuait à leur parler :


-Rebekka, Marcos, bonjour à vous.  Il fait plutôt beau, n'est-ce pas?

- Tu as raison un beau temps pour oublier les révisions. Prendre le temps de se reposer est aussi important que nos livres non ?

Il regardait le professeur James, il semblait attendre qu'ils répondent eux aussi. Il entendait Beka répondre à son tour.

- Il semblerait que Pothos ait répondu bien pus vite que nous. La peau de dragon, est la matière qui peut contenir une telle huile. professeur.

Marcos la regardait, son attitude semblait lui dire de se taire. Elle le connaissait bien trop pour savoir qu'il en profiterait sûrement pour faire un bon mot. Il lui faisait un clin d'oeil et répondait :

- A ce propos Professeur James, vous devez être heureux de voir qu'un si jeune élève sache autant de choses. C'est sûre que c'est pas moi qui aurait pu vous répondre avec autant d'exactitude. Je devrais peut-être prendre des cours avec lui qui sait.

Il fit un grand sourire au professeur, sachant ce que ses dires allaient entraîner. Puis il rajoutait comme pour  le défier :

- Prendre un peu le soleil de temps à autre permet de reprendre des couleurs. A force de traîner dans la bibliothèque, j'en ai perdu les miennes. Avant de venir dans le parc j'ai croisé votre fille. Quelle beauté, vous en êtes sûrement très fier.

Il était resté assis, appuyé contre l'arbre. N'ayant pas cru bon de se lever. Il jetait alors un regard vers Beka, lui faisant un grand sourire. Il savait qu'il aurait dût se taire mais l'occasion était bien trop tentante.





Dernière édition par Marcos Abril le Sam 9 Mai - 1:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 27
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Poudlard

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Dim 3 Mai - 23:09

Pothos avait toujours été le plus vif. Depuis le début de l'année, le jeune homme s'était fait remarqué pour ses talents. Divers, les talents. Un certain don pour les potions. Atout non négligeable. Une évidente facilité à être la coqueluche des élèves. Et un certain goût pour le travail. Un drôle de gamin qui partait déjà dans la vie avec tout en poche et qui en voulait plus.
Tobias lui accorda un petit signe de tête et jeta un œil amusé aux deux autres qui avaient tout de même cru bon d'essayer de montrer qu'ils savaient.


- Vous ne pouvez pas savoir à quel point, Abril. Ça réussirait presque parfois à me faire oublier qu'il y a des élèves qui sont parvenus en septième année aussi cultivés que des bubobulbs.

Il leva rapidement un œil vers le soleil. Si le beau temps persistait, il était évident que les professeurs allaient bien vite constater une baisse significative des résultats scolaires. Les livres qui accompagnaient les quelques lettrés présents, n'avaient rien à voir avec les manuels scolaires. Ils reconnut quelques titres que bouquinait parfois Cheyenne pendant les grandes vacances lorsqu'il lui interdisait de sortir. Si certains ados étaient à gifler tellement ils passaient de temps vautrés dans un canapé, il rencontrait le problème inverse avec sa fille. Elle disparaissait le matin et ne rentrait que lorsqu'elle avait faim. Ce qui parfois ne survenait pas avant la nuit.
Ceci dit, elle était plus en sécurité au milieu des bêtes sauvages africaines, qu'au milieu de la faune du collège.


- Mangez donc quelques carottes Abril, à défaut de vous colorer les joues, elle rendront leurs couleurs à votre meilleur profil. Bien que vous soyez assis dessus la majeure partie du temps.

Il s'approcha du jeune garçon, un sourire carnassier aux lèvres, suffisamment prêt pour lui susurrer à l'oreille.


- Votre petit manège puéril visant à mener à bout vos professeurs et aussi amusant que de voir un chaton se noyer dans un arrosoir. Éviter de parler de ma fille si vous ne voulez pas devoir surveiller votre jus de citrouille tous les matins. Il existe d'excellente potions laxatives.

Il recula de quelques pas, reprenant son petit air indifférent et se retourna vers Pothos.


- Yilmaz, je n'ai pas encore eu le plaisir de votre parchemin. Mais si j'en crois votre réponse cela devrait relever un peu le niveau. Quand vous aurez le temps, j'aimerais discuter de la suite de vos études.

Il avait demandé à chacun de ses élèves en début d'année de remplir un petit parchemin indiquant leurs ambitions futures. Il avait souri à de nombreuses reprises. C'était franchement moqué quelques fois. Avait même été surpris. D'autre fois honnêtement admiratif et l'était devenu encore plus après avoir fait plus ample connaissance avec les énergumènes en questions.
Il y avait dans ce château quelques excellents spécimens. Et d'autres. Beaucoup d'autres.


- Miss Bach, des contes ?

Ce spécimen-là était surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 115
Âge du Personnage : 16 ans
Lieu de vie : Poudlard
Emploi : Élève -Stagiaire d'été chez Lukos

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Lun 4 Mai - 13:09

Et de cette meilleure façon, Pothos aurait été bien enclin à leur partagé sa joie de voir l'été s'attarder encore un peu, lui qui ne supportait pas l'hiver et la froidure.  Il était bien certainement d'accord avec tout le monde pour admettre que la neige était belle, mais il y allait généralement d'une petite précision qu'il avait déjà entendu une amie de sa mère faire : elle était belle de l'autre côté d'un carreau de verre, avec une tasse de chocolat dans les mains.  Seulement, il sembla que sa réponse à la question fit un effet plus important qu'il ne s'y serait attendu.  Rebekka s'était montrée suffisamment polie pour lui répondre et le relancer sur sa présence dans le parc, à laquelle il répondit à son tour sans se faire attendre.

-Non, c'est divination ce matin.

Et s'il y avait bien un cours qui ne pouvait en aucun cas lui être utile dans l'avenir, c'était bien celui-là.  L'astronomie était bonne deuxième quant à son inutilité, mais au moins elle avait le facteur chouette.  Marcos le salua à son tour, non sans sous-entendre quelque chose qui échappa au garçon, qui passa la main sur ses cheveux pour les repeigner une fois de plus, en se demandant comment son attirail de sport donnait l'impression qu'il se rendait à la bibliothèque, ou quoi que ce soit du genre.

-Euh, ouais.  D'où le jogging dans le parc, répondit-il, confus.

Rebekka répondit à son tour au professeur, confirmant la réponse du cinquième année, puis ce fut au tour de Marcos de rajouter à nouveau son grain de sel.  De quoi parlait-il?  Bien sûr qu'il aurait pu répondre aussi brillamment, ce n'était pas non plus la liste exhaustive des ingrédients entrant dans la composition du filtre de vision nocturne que le professeur James avait demandé.  Ça, c'était du niveau des cours de potions avancés.  À moins que Marcos ne se soit pas inscrit aux cours de potions pour les ASPICS?  Pourquoi ne pas le dire simplement?  Décidément, Pothos avait de la difficulté à le comprendre.  Surtout, il était hors de question que Pothos donne des cours du soir à un élève plus âgé.  Aidé ses amis, ça lui faisait plaisir.  Faire du tutorat auprès des plus jeunes, c'était par contre une excellente idée, qui paraîtrait très bien sur son cursus académique.  Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant?

Le gryffondor continua d'harasser le professeur, sans que Pothos ne comprenne la raison qui le poussait à agir ainsi.  Ils devaient avoir un passif quelconque.


-C'est pas si facile à cultiver, des bubobulbes. Soupira le serpentard en se remémorant ce cours précis qui lui avait valu une mention désolante.  Par-dessus son commentaire étouffé, le professeur s'était rapproché de Marcos pour lui dire quelques mots.  C'était probablement en lien avec Cheyenne.  Bien qu'il soit de notoriété publique qu'elle était la fille du professeur de potions, il était hautement irrespectueux de le mentionner de la sorte, au risque de sembler sous-entendre du favoritisme.

Le directeur des Gryffondors se retourna ensuite vers l'adolescent, qui craignit un instant être associé aux railleries de Marcos, mais le sujet avait déjà changé et Pothos rétorqua simplement.


-Bien sûr, professeur.

L'élève fronça les sourcils. De quoi le professeur de potions voudrait-il bien discuter sans même avoir lu encore son parchemin?  Son questionnement s'arrêta ainsi et Pothos en conclut qu'il verrait ce qu'il en était en temps et lieux.  De toute manière, l'attention du professeur était déjà passés sur la poufsouffle.  Ils étaient bien loin de la légèreté des discussions météorologiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t813-bonsoir-monsieur-le-directeur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t555-portrait-de-pothos-yilmaz http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t535-pothos-yilmaz
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Ven 8 Mai - 15:46

     




Comme elle le craignait, Marcos n'avait pu s'empêcher de provoquer le professeur des potions. Il la regardait avec un sourire, content de lui. Elle eut envie de lui effacer, en lui collant une bonne claque. Mais le professeur James était toujours là.

*Il manque rien pour attendre, il est vraiment infernal. S'il continue c'est encore une soirée en retenue qui l'attend. Il faudrait vraiment qu'il arrête.

Elle lui jetait donc un regard noir, comme pour lui dire de ne pas continuer. Mais Beka savait que cela était peu probable . Elle écoutait le professeur James s'adresse au jeune Serpentard.  Elle préférait faire comme si elle n'était pas là. Gêner d'écouter une conversation qui ne lui était pas destiné. Son regard toujours fixer sur Marcos espérant qu'il comprenne son avertissement. C'est alors que le professeur James s'adressait à elle :


- Miss Bach, des contes ?

Beka fut surprise par cette question, qui n'avait rien à voir avec les potions. Elle le regardait alors,  prenant un temps pour lui répondre. Puis elle lui dit :

- Effectivement Professeur James, j'aime lire ce genre  livre. Et même parfois je lis ceux écrit pour les enfants moldu.  Il m'arrive pendant les vacances d'en raconter aux enfants de mon quartier. Pas seulement aux sorcier, parfois aussi aux enfants moldus. Et puis, dans ce genre de contes on peut trouver matière à réfléchir autant sur nous que sur eux. Leur façon de nous voir dans leurs contes n'est pas vraiment loin de ce que nous sommes. Enfin c'est ce que je ressens en lisant ce genre de livres.

Beka aimait aborder ce sujet, mais peu de personnes l'écoutait vraiment quant elle leur en parlait. A part peut être Marcos. Il était d'origine moldus, il pouvait lui apporter des réponses sur les questions qu'elle se posait. Il lui donnait parfois d'autres pistes à suivre. Une autre façon de voir les choses. Pothos s'adressait alors la jeune fille, répondait à sa question sur ses cours.


-Non, c'est divination ce matin.

- Tu déteste ce cours, ou tu penses qu'il ne sert à rien ? Tu sais parfois on peut être surpris par certaines choses. Il ne faut pas forcément rejeter ce qu'on ne peut définir en mots. Enfin c'est mon avis. Il est sûre que la professeur Aisling est assez spéciale. Mais je suis d'avis qu'ils faut savoir apprendre de tous.

Beka se taisait laissant le jeune Serpentard, parler :

-Euh, ouais.  D'où le jogging dans le parc, répondit-il, confus.


- Courir peut être agréable, pour ma part je préfère marcher dans le parc. Surtout quant le jour vient à peine de se lever. Tu sais juste au moment où les premiers rayons de soleil se pose sur la rosée.

Beka n'était pas si différente des autres qu'on aurait voulu le dire. Juste qu'elle n'aimait pas les mêmes choses que les autres. Elle portait à nouveau son regard sur Marcos, qu'allait il faire ?









Dernière édition par Rebekka Bach le Sam 9 Mai - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Sam 9 Mai - 2:47




Il était toujours assis contre l’arbre, n'ayant pas bougé d'un pouce. Il n'en avait pas l'intention, après tout il était en pause et pas en cours. Quoiqu'il puisse faire, il doutait que cela puisse changer l'attitude du professeur James à son encontre. Il vit  le regard noir que lui lançait Beka, mais ne comptait pas s'excuser.

* D'accord j'y suis allé fort mais bon .. Et puis de toute façon ce prof me déteste quoique je fasse. Alors autant m'amuser un peu. Au pire je risque quoi une retenue encore une. La belle affaire...

Sa réaction ne tardait pas, il lui répondit :


- Vous ne pouvez pas savoir à quel point, Abril. Ça réussirait presque parfois à me faire oublier qu'il y a des élèves qui sont parvenus en septième année aussi cultivés que des bubobulbs.

Pour poursuivre sur un ton qui se vouait cassant :

- Mangez donc quelques carottes Abril, à défaut de vous colorer les joues, elle rendront leurs couleurs à votre meilleur profil. Bien que vous soyez assis dessus la majeure partie du temps.

Le professeur James n'avait pas du tout aimé son compliment fait sur sa fille. Il n'avait pas été discourtois bien au contraire . Son sourire carnassier, son rapprochement  subit le lui  confirmaient. Le professeur alors lui susurrait  quelques mots avant de reculer :


- Votre petit manège puéril visant à mener à bout vos professeurs et aussi amusant que de voir un chaton se noyer dans un arrosoir. Éviter de parler de ma fille si vous ne voulez pas devoir surveiller votre jus de citrouille tous les matins. Il existe d'excellente potions laxatives.

Il le regardait alors et lui fit son plus beau sourire, puis lui dit :

- Il faut croire que d'autres professeurs on sut m'intéresser suffisamment à leur cours. Pour que je puisse y avoir de bonne notes. On ne peut, hélas pas plaire à tout le monde. Hélas, ou heureusement cela serait d'un ennui mortel. Mais ne vous en faite pas pour moi Professeur James. Je ne compte pas devenir herboriste ou autre manipulateur de potions. J'ai bien d'autres envies qui n'appliquent en rien votre matière.  Et au risque de vous paraître moins bête que vous le pensiez. Avec ce qui se passe aujourd'hui, dans le monde des sorciers, nous aurons bientôt d'autres préoccupations. Bien plus vitales qu'un simple cours de potions.  Quant au carottes, Je n'en suis pas friand  Professeur James. Aussi je préfère le soleil bien plus agréable. Mais je vous remercie de vous soucier de ma santé, c'est fort agréable.

Il marquait une pause le temps de se relever,  pour se mettre à hauteur du professeur des potions. Calé contre l'arbre, il le fixait. Détestant qu'on puisse le menacer.  Même si c'était fait de façon à ce que personne d'autre que lui n'entend . Aussi prit il le parti d'en faire tout autant. Il s'approchait du professeur James, et à voix basse lui dit :

- Je suis peut être à vos yeux un idiot que l'on peut leurrer à volonté. Mais j'ai grandi dans un quartier où il valait mieux ne pas baisser sa garde. Aussi je vous rassure Mr James, je ne la baisserais pas devant vous. Et avec tout le respect dût à un professeur je me garderais de vous dire d'autres chose.

Puis Marcos reculait à son tour pour se coller à l'arbre, fixant le professeur James dans les yeux . Il vit alors le professeur s'adresser au jeune Serpentard présent.


- Yilmaz, je n'ai pas encore eu le plaisir de votre parchemin. Mais si j'en crois votre réponse cela devrait relever un peu le niveau. Quand vous aurez le temps, j'aimerais discuter de la suite de vos études.

Cela faisait sourire Marcos qui trouvait cela ridicule. Si le professeur pensait pouvoir le toucher avec ce genre de réflexion. Il préférant retourner à sa place contre l'arbre. Se déconnectant de la conversation qui il faut l'avouer l'indifférait. Il l'entendit à peine la réponse du jeune homme. Ce qui attirait son attention, ce fût le fait qu'il s'adresse à Beka.

- Miss Bach, des contes ?

La jeune fille, qui aimait les contes expliquait au professeur ses vues sur ceux-ci. Ils avaient souvent parlé de ça. Beka savait qu'il était fils de moldus, elle voulait en savoir plus sur leurs histoires et autres comtes pour enfants. Marcus lui avait ramené un livres qui rassemblait plus d'une histoire. Ils leur arrivaient de passer plus d'une soirée à la bibliothèque à en parler. Il était ravi que ce livre puisse lui plaire.  Il eut envie de rire quant elle s'adressait au jeune Pothos. Elle tentait de lui montrer que ce qu'on montrait n'était pas forcément ce qui était. Et que la divination pouvait être riches d'enseignements si on ne s'arrêtait pas à l'attitude bizarre du professeur Aisling. C'est ce qu'il aimait chez elle, les apparences ne comptaient pas. Elle prenait toujours le temps de parler avec l'autre. Et c'est sûrement pour ça qu'ils étaient devenus amis.

* Je devrais plus souvent l'écouter. Après tout ça doit être la seule à m'aider sans s'attendre à un retour. Pour elle je ne suis pas qu'un sale gosse qui fait des farces à tous.

Il la regardait, lui faisant un sourire franc. Il savait très bien que le professeur James n'allait pas en rester là. Mais qu'importe il avait baissé les bras quant à lui plaire un jour.




Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 27
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Poudlard

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Sam 9 Mai - 23:02

Il aimait bien les contes. Les vrais : sombres, noirs avec une fin toute différente de celle qu'on sert habituellement aux enfants et qui les berce d'illusions plus stupides les unes que les autres . Il avait lu Grimm et Andersen à Cheyenne. Ça pouvait expliquer des choses à la réflexion...
Il allait poursuivre sur le sujet mais Abril repartit dans un élan de victimisation pré adulescente ou post pubère on ne savait pas vraiment. Dommage pour les contes, ils attendraient. Tobias haussa un sourcil, prit un air grave et réalisa qu'il avait décroché à la deuxième phrase du jeune Gryffondor. Ils allaient décemment avoir un problème tous les deux.  Tobias détestait perdre et ce gamin à lui tout seul lui avait fait retirer plus de point à sa propre maison que l'ensemble du corps professoral n'en avait ôté aux autres. Il lui aurait bien collé une retenue de plus mais il avait autre chose à faire dans les soirs à venir et Gardens avait bien de quoi s'occuper également ces derniers temps. Avec Cheyenne entre autres... Sans commentaires.
Cette dernière s'était mise en tête que la franchise était mère de toute les qualités. Aussi, écopait-elle des ennuis qui allaitent avec. Il l'avait lui-même envoyé en retenue deux fois cette semaine mais se refusait à ce qu'elle les fasse avec lui. Non pas que sa compagnie lui déplaise. Cheyenne était une gamine intéressante et surprenante. Mais il se savait particulièrement plus exigeant avec elle qu'avec les autres. Deux heures de retenue aurait pu virer à l'infanticide si l'on mettait dans la balance son côté despotique à l'insolence dont elle pouvait faire preuve parfois. Bien souvent pour être plus exact.
Lorsqu'il constata que Marcos avait fini, comme en témoignait sa jeune bouche enfin fermée, il s'autorisa une légère incartade au règlement. Très légère et qui passerait pour une de ses lubies. On lui passait souvent ses lubies et il en usait et abusait. De toutes façons, il avait rendez-vous avec Ravenhood dans la soirée. Il faudrait bien avoir un sujet de causerie.


- Abril, taisez-vous. Vous faîtes baisser le QI du château tout entier.

Il agita sa baguette avec nonchalance et envoya un sort de mutisme au jeune homme avant de se retourner vers les deux autres élèves.

- Miss Bach, prenez cela comme un TP de sortilèges ou de ce que vous voulez. Je vous laisse lui rendre la parole. Si tant est que vous en ayez envie.

Quelques élèves qui avaient assisté à la scène pouffèrent de rire mais déguerpirent rapidement lorsque Tobias les interrogea du regard. Il n'aimait pas les petits coqs prétentieux mais détestait encore plus les moqueries faciles. Son air glacial eut vite fait d'étouffer les derniers rires dans l'oeuf et chacun retourna à son occupation. L'humiliation publique n'était pas le but de la manœuvre. On ne se surpasse jamais en voulant marquer les autres. C'est en cherchant à se dépasser soi-même et pour soi-même que l'on brille. Que l'on expulse les limites.

- Bien. J'ai été ravi de partager ces charmants instants avec vous. Bonne lecture, bon jogging et profitez-bien de votre journée.

Le professeur tourna les talons et disparut à l'angle du couloir. Il se délectait par avance de l'entretien qu'il aurait avec le Wilbur. Celui-ci déplorerait une fois encore sa trop grande audace et son tempérament colérique... mais finirait par admettre que les résultats étaient là. Après tout, il savait à quoi s'attendre en l'appelant à ce poste. Et il savait également pour quelle raison il l'avait choisit, lui et pas un autre.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 115
Âge du Personnage : 16 ans
Lieu de vie : Poudlard
Emploi : Élève -Stagiaire d'été chez Lukos

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée Mar 12 Mai - 13:58

La conversation sautait d'un sujet à l'autre avec l'efficacité d'un sortilège rebondissant, laissant Pothos pantois alors qu'il tentait de retrouver le fil conducteur. Venaient-ils réellement de passer sans hésitation de son avenir professionnel à la littérature jeunesse? Le cinquième année fut perdu quelques instants par le foisonnement des pronoms qu'utilisait Rebekka en réponse au maître des potions, jusqu'à ce qu'il réalise que nous était simplement les sorciers et eux les moldus. Et lui qui avait cru un instant qu'elle se prenait réellement pour l'un des personnages de son bouquin! Plutôt que de s'en mêler, Pothos débuta une série d'étirements, saine habitude qu'il avait prise dès son premier vol en balai. Ce que la jeune femme était brillant, mais le garçon ne comprenait toujours pas l'intérêt de lire des livres pour enfant. Il jugea tout de même préférable de ne pas passer de commentaire devant le professeur, au risque de tomber en disgrâce.

Alors qu'il se tenait le coude plié à angle droit au-dessus de son épaule opposée, la poufsouffle s'enquit de son ressentit quant au cours de divination. Apparemment, Rebekka n'était pas la plus grande fan de cette professeur, mais elle préférait quand même défendre son cours au lieu des autres élèves, bien que le serpentard ne se rappelait pas d'avoir insinuer quoique ce soit quant au contenu du cours.

Elle poursuivit sur le sujet sportif, qui dévia rapidement à l'esthétisme.

-C'est beau, ouais. Je cours souvent aux aurores. Par contre, ne te méprend pas, je n'ai rien contre Mme Aisling. Je ne la connais même pas en fait. Je n'ai jamais pris le cours de divination, donc je ne sais pas si j'aimerais ou non. Je sais simplement que je devais faire un choix et j'ai sélectionner les cours qui me paraissaient les plus pertinents.

Après tout, c'était un carriériste, pas un curieux, un intellectuel ou un philantrope.

En parallèle, la conversation entre le professeur et son élève s'était résolue par un Marcos planté sur ses deux pieds, le dos contre le tronc, qui lançait un sourire que Pothos aurait qualifié d'arrogant à son propre directeur de maison. Et l'énervement de Tobias. Le professeur pouvait-il réellement faire cela? Pothos réprima un sourire devant le culot de l'adulte. N'ayant pas porté attention à leur échange, Pothos ne comprenait pas comment ils en étaient arrivés là, mais il connaissait assez la réputation se Marcos pour se douter qu'il avait peut-être un peu trop poussé sa chance. Et puis, par solidarité estudiantine, il décida de prêter main forte à Rebekka.


-Bonne journée, professeur

Le seul hic, c'était que Pothos venait d'aborder le chapitre sur les sortilèges de mutisme et n'avait toujours pas réussi à faire taire son corbeau. Et que personne n'avait eu la charmante idée de vérifier auprès de leur professeur comment rendre la parole aux pauvres bêtes. Pothos avait bien compris que les effets du sortilèges s'estompaient normalement d'eux-mêmes, mais il n'avait aucune idée du temps que cela pourrait prendre.

Le serpentard glissa sa main dans la poche de son pantalon et en ressortit sa baguette magique.


-Je ne connais pas le contre-sortilège. Tu crois que Énervatum fonctionnerait? J'ai vu un professeur s'en servir, une fois. au cours d'un match de quidditch, se garda-t-il d'ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t813-bonsoir-monsieur-le-directeur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t555-portrait-de-pothos-yilmaz http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t535-pothos-yilmaz

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une pause bien méritée

Revenir en haut Aller en bas
Une pause bien méritée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Une pause bien méritée [pv Jason]
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ♥)[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Académies de magie :: Collège Poudlard :: Parc de Poudlard & Forêt Interdite-