L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Messages : 142
Âge du Personnage : 3O ans
Lieu de vie : Dans mes pensées

MessageSujet: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre] Sam 18 Avr - 17:39



Etrange, vous avez dit étrange ?







Dreamy attendait devant la porte d'u château. Non pas que le froid puisse l'a gêner, la patience n'était pas vraiment son fort. Elle donnait juste un coup de pied dans la porte. Bien sûre elle se fit mal, comment pouvait il en être autrement.

- Elle va s'ouvrir oui .. Sérieusement je vais pas faire le pied de grue ici tout la nuit. Manquerait plus que le soleil se lève et que je me transforme en petit tas de poussière. Se serait du plus bel effet.

Elle s'ouvrit enfin, lui laissant le passage. Elle entrait alors dans cet endroit qu'elle connaissait si bien. Mais la dernière fois qu'elle était venue, c'était encore une humaine. Déjà elle y était connue pour avoir dévalé le grand escalier. Faisant une arrivée remarquée au bas de celui-ci. Elle espérait que cela serait oublié.

- Au pire si un élève m'en parle, je lui ferais mes gros yeux .Ou lui proposerait de partager mon dîner. Mais t'es pas folle .. On ne touche pas aux élèves. Mais .. Non pas de mais même pas un petit bout. Tu n'y touche pas et pour les adultes c'est pareil. Pff t'es pas drôle toi.. Bon faut que j'arrête de parler seule on dirait une folle.

Elle eut un sourire, à l'idée de pouvoir sans le moindre soucis trouver de quoi sustenter. Cela découvrit ses incisives. Sourire quelle cessa de faire tout de suite, regardant autour d'elle si  on ne l'avait pas vu. Maintenant elle revenait en vampire, finit les grandes balades au soleil. Mais qu'importe elle ferait avec, on lui proposait un poste d'enseignant.

- Faut juste que j'essais de ne pas me faire remarquer. Enfin que je n'aille pas chasser dans le château. Quoique. Bon d'accord je rêve en espérant ne pas être remarquée. Mais après tout je suis une voyante. Bon d'accord, un peu voir très distraite.  Bon allez un dernier coup d'oeil sur ma tenue. Voilà je suis  prête. C'est pas où déjà le bureau du directeur ?

Elle avançait dans le grand hall, tentant de ne pas faire tomber quelque chose. Elle était presque arrivée à l'escalier quant elle entendit une voix...








Voir au-delà de ce qui semble être. Et voir ce qui est .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t515-dreamy-aisling-en-cours http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t506-dreamy-aisling-a-la-lune-j-aime-etre
avatar



Messages : 321
Âge du Personnage : 49 ans
Lieu de vie : Poudlard

MessageSujet: James Sam 18 Avr - 21:05

Les nouveaux arrivés, c'est toujours moi qui m'y colle. Un genre de tradition. Ravenhood vous dirait que c'est le rôle du concierge que de s'occuper des allées et venues au sein du château.

* Dis plutôt que t'as pas envie de descendre quinze étages, oui.. *

J'étais donc de corvée "Bienvenue au château. Voici donc le Grand Hall, au bout duquel vous avez la Grande Salle" et ainsi de suite jusqu'à ce que nos pas aient usé les pierres du château et que nous ayons atteint la Salle des Professeurs. Parce qu'en l’occurrence, c'était une professeure que j'étais chargé d'accueillir ce soir. Vous noterez le féminin, qui est la seule raison pour laquelle je n'avais pas trop ronchonné pour m'atteler à cette tâche. J'avais même pris un peu de temps, dans mon antre, pour me pomponner. Parfum, chemise propre, cheveux peignés. Il paraît que la première impression est toujours la bonne. Et j'avais bien l'intention que cette première impression soit é-blou-is-sante !
Les mauvaises langues diront que je me rabats sur les jeunes filles en fleur. Oui, mais c'est à défaut d'autre chose. C'était pas la vieille Ashton qui me faisait rêver la nuit, si vous voyez ce que je veux dire. Alors que je n'aurais pas craché sur un peu de chair fraîche. Et c'était précisément de la chair fraîche qui devait se présenter ce soir. J'avais mené ma petite enquête. Jeune femme d'une trentaine d'année. Les archives de Poudlard montrait une jolie petite jeune fille qui était probablement devenue une superbe femme. Parfaite pour combler ma solitude. Et j'avais tout préparer pour son arrivée : commander des kilos de thé (les femmes en raffolent), épousseter le moindre livre dans mon bureau (c'était fou ce que les femmes étaient attirées par les hommes cultivés. Quelques vieux grimoires sauveraient les apparences), potasser les manuels actuels sur l'art de la séduction. J'étais fin prêt à la recevoir.

Que j'avais hâte !!

Je faisais le pied de grue dans le Grand Hall depuis vingt bonnes minutes, impatient.
Les quelques rares élèves à s'être hasardés dans les parages avaient tous écopés d'une belle retenue (de quoi ne pas passer mon week-end en solitaire. Rien de plus déprimant que passer son dimanche sans la présence d'une âme qui vive!). J'avais même tancé quelques armures et menacé un ou deux fantômes. Et Peeves. Celui-ci avait prévu un accueil très spécial pour notre nouvelle recrue... accueil qui promettait de réduire à néant tous mes efforts. Au terme d'un deal particulièrement ardu (j'allais devoir expliquer à Ravenhood pourquoi donc l'esprit frappeur avait toute liberté pour écrire des grossièretés, et ce, dans chacune des salles de classe du château...).

J'étais fébrile comme lors de mon premier rendez-vous. C'était avec Janet O'Hara. En deuxième année. J'avais alors eu l'impression d'avoir avalé une demi-douzaine de grenouilles et hérité de deux pieds gauches. Mais au final, mon charme légendaire avait frappé et la pauvre Janet était tombée dans les pommes. Les mauvaises langues vous diront que c'était la demi bouteille de parfum dont je m'étais aspergé qui la fit tourner de l'œil.
Mais bien des années plus tard, mon charme toujours aussi ravageur, j'avais fait de très vastes progrès dans l'art de séduire et j'étais tout bonnement irrésistible. C'était d'ailleurs la seule raison de mon statut de vieux célibataire : j'étais incapable de choisir face à toutes les femmes qui se jetaient à mes pieds :proud : .

Enfin, quelques coups retentirent à la porte d'entrée. Je me précipitais pour ouvrir, impatient de découvrir cette Dreamy Aisling qui était au cœur de tous mes espoirs. Dreamy. Quel nom charmant.

La porte à peine entrouverte, je sentis quelque chose me tirer par le bas du pantalon et me retrouvais le nez collé au pavé.

* Foutus gamins !! *

Je les avais entendu comploté mais pensais que les punitions distribuées avaient calmé leurs ardeurs. Que nenni ! Je pouvais les écouter ricaner, dissimulés derrière les marches menant aux cachots.

Je repris contenance, l'air de rien, mais un peu débraillé, et me relevai. J'esquissai ma plus belle courbette :

- Chère madame, bienvenue à Poudlard!

Ce fut à ce moment précis, alors que mes yeux regardaient ses chaussures, que je me rendis compte que mon regard ne s'était pas encore posé sur elle. Tout à mon impatience, je n'avais même pas pris le temps de voir à quoi elle ressemblait.



Nul n'est censé ignorer ma loi.
Gardens' Order of Laws, Ethic and Mastery
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t195-james-gardens-le-seul-et-l-unique-u-c http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t122-james-gardens-concierge
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre] Dim 19 Avr - 0:24

Dreamy Aisling ∞ Embry P. Selwyn ∞ ...
Le repas du soir se terminerait très bientôt et apparemment la nouvelle acquisition pour le corps professoral n’était pas arrivée. « C’est tout de même étrange que de recruter au beau milieu de l’année » songea Embry Selwyn peu sûr sur ce coup-là tout en jetant un regard sur le directeur. Il se rappela alors comme l'ancienne directrice le terrifiait un peu en tant que professeur, mais pas autant que le professeur Rogue tout de même. Ramenant son regard sur l’assiette à dessert placée devant lui, Embry se mit à déguster le morceau de gâteau qu’elle contenait.

Même s’il ne relevait pas la tête, il entendait les bavardages des élèves assis aux quatre tables. De plus en plus, on repoussait les bancs et les bruits de pas contre la pierre étaient de plus en plus nombreux jusqu’à s’effriter. Le gros des élèves avait donc finit de manger et retournait tranquillement dans leur Salle Commune … En tout cas, c’était ce que notre professeur espérait. Pas de rebelle ! Non mais ! Il eut un petit sourire en coin juste au moment où on lui chuchota quelques mots à l’oreille. C’était l’un de ses collègues.

- Bon d’accord. Je vais m’enquérir de l’arrivée de notre nouvelle collègue.

Siffla-il de manière la plus neutre possible, mais on sentait son agacement. C'était toujours ceux avec le moins d'ancienneté qui se coltinaient ce genre de chose. Déjà, il stressait à rencontrer une nouvelle personne. Embry déposa sa cuillère et se leva pour se diriger vers les portes de la Grande Salle. Déjà, elle n’était pas ponctuelle : cela commençait drôlement mal. Embry s’assura – comme toujours – d’avoir bien mis sa baguette magique à son côté pour finalement arriver au haut des escaliers du hall. C’était à ce juste moment qu’il entendit une voix répercutée par l’écho des murs en pierre, une voix bizarre pour tout dire. En fait, ce n’était pas la voix qui était étrange, mais bien ce qu’elle racontait.

- Chasser dans le château … ?

Murmura-il tout en fronçant les sourcils l’air interrogé. « Quel est cette nouvelle invention » pensa Embry descendant les escaliers quatre à  quatre ? Encore un élève qui avait un peu trop d’imagination pour essayer des sortilèges à l’intérieur des murs … Ne leurs avait-il pas dit lui-même de ne pas faire cela. Aussitôt, il se rendit nerveux, car cette idiotie lui retomberait dessus pour sûre.

Mais il était arrivé presqu’aux bas des marches et ... Il vit là le concierge de Poudlad au sol, jambes écartés ou on ne sait quoi encore ... Non qu'il n'aimait pas cet homme, mais ce dernier faillit de le faire rire une fois de plus. Il se mordit la lèvre espérant que l'homme n'ait pas ... Fait peur à la femme. Oui, car Embry vit là une femme au bas des escaliers. Elle semblait attendre quelque chose ou quelqu’un et semblait vraiment perdue. Et si c’était le professeur tant attendu non ponctuel.

- Euh … Bonsoir. Se … Serez-vous par hasard le nouveau professeur de …

Complètement au bas des marches, Embry baissa le regard tout en se mordillant les lèvres. Professeure de quoi encore … « Ah oui, de divination espèce de troll » pesta-il intérieurement contre lui-même surtout parce que le concierge pourrait répéter l'incompétence du professeur dans tout Poudlard. Non ! Alors, Embry remonta son regard pour finalement terminer sa phrase commencée auparavant.

- … Le professeur de divination ? Vous … Vous n’êtes pas en avance. Je suis désolé de vous dire que le repas du soir est déjà terminé.

Continua-il sur sa lancée cachant parfaitement son agacement quant à ce retard par des politesses et un regard, par à coup, fuyant.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Embry P. Selwyn le Sam 2 Mai - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 142
Âge du Personnage : 3O ans
Lieu de vie : Dans mes pensées

MessageSujet: Mer 22 Avr - 0:47



Etrange, vous avez dit étrange ?






Elle ne le vit pas tout de suite. Seuls, le bruit de sa chute et les ricanements des jeunes élèves  lui firent tourner la tête. Elle voyait un homme se relever, et quelques garnements prendre la fuite. Elle sourit voyant la mine déconfite de l'homme. Sa tenue quelque peu débraillée. Dreamy mit une main devant sa bouche et son nez. Non pas pour cacher son sourire mais plus pour échapper à la flagrance trop forte d'un parfum. Enfin si l'on pouvait appeler ça un parfum, il y en avait tant qu'elle avait du mal à ne pas avoir des haut le cœur.

* Il tente peut être d'étouffer des nuisibles avec ça . C'est parfois une nuisance d'être un vampire. Avoir un tel odorat pourrait en tuer plus d'un. Il faut bien faire avec, souvent pratique pour repérer mes proies mais là qu'elle horreur.  Il en gâterait presque le goût de la bonne chaire...

Elle le vit faire une courbette, bien maladroite, mais tellement attendrissante.

* Le voilà qui me présente sa nuque, quelle délicate attention. Non sérieusement, qui pourrait mordre une chaire  aussi odorante ?  Il faudrait peut être le lui dire, qu'il n'est en rien appétissant. Mais t'es vraiment indécrottable dis moi... Lui comme les autres interdiction formelle de toucher... Là je te rassure aucun risque.. Pas envie d'avoir l'impression de manger une savonnette pendant des jours... Quoiqu'en période de disette, on s’accommode de tout .. Suffirait de le plonger dans l'eau chaude avant .. Ha non pas chaude cela cuit la viande ... Je vais finir par te coller une baffe peut-être que là tu finirais par comprendre hein.. Tout de suite la violence moi qui ne suis que douceur ..

Elle parlait souvent à grand renfort de gestes ce qui semblait la faire passer pour folle. Elle se rendit compte qu'il la fixait. Elle le regardait à son tour, l'entendit lui dire :


- Chère madame, bienvenue à Poudlard!

- Merci pour cet accueil, plus qu'odorant. Nul doute que j'en garderais une emprunte durable. Et qui êtes vous donc ? A moins que cela ne soit une indiscrétion de ma part ?

Elle eut un petit rire, qu'elle trouvait aussitôt stupide et infantile. Elle se reprit aussitôt, regardant autour d'elle. Elle vit alors un autre homme, au bas des marches. Elle ne l'avait pas senti, ni entendu venir. Tout ses sens étant saturés par cette 'odeur persistante.

* Et s'il  ouvrait une fenêtre ou deux histoire d'aérer la pièce .. Je pourrais lui dire que cela gène mon odorat.. Mais oui et pendant que tu y es tu peux aussi lui dire que t'es un vampire. Pourquoi pas il sera sûrement toujours aussi ravi de t'accueillir. Si ça se trouve elle n'est pas si forte pour des gens normaux .. Quoique j'en doute ...

L'autre homme semblait être un professeur à sa mine bien mise. Un peu pâle peut être, anémier qui sait. Il semblait être irrité . Voir agacé mais pour qu'elle raison? Elle n'avait pas encore fait la moindre bêtise. Enfin pas encore, cela viendrait sûrement plus tard.

* Concentre-toi donc, ils te regardent. Essais au moins d'être normale. Normale c'est quoi ça, je te rappelle que je ne le suis plus depuis un long moment. Je veux dire autant que tu puisses l'être en tant que vampire. Là tu percute. Donc tu reste concentrer et non tu ne penses pas à ...

Elle fût interrompu dans ses réflexions par la voix de celui-ci

- Euh … Bonsoir. Se … Serez-vous par hasard le nouveau professeur de ….

Elle mit un moment à répondre, ayant encore du mal avec sa nouvelle fonction.

* Hé tu te réveille c'est à toi qu'il parle, c'est toi le nouveau professeur... Hein quoi t'es sûre.? D'après toi tu fais quoi là ? Bah je sais pas une chasse improvisée.. Mais oui continue à  dire de telles imbécillités et on est bonnes pour retourner errer dans la forêt. Si on peut plus rigoler ..

- Oui il semblerait que se soit bien moi la nouvelle professeur dit elle le sourire aux lèvres.

Sourire qu'elle cessait aussitôt ses canines oblige. Il poursuivait sur sa lancée

- … Le professeur de divination ? Vous … Vous n’êtes pas en avance. Je suis désolé de vous dire que le repas du soir est déjà terminé.

Elle lui répondit sans  réfléchir, les paroles lui sortant toutes seules de la bouche

- Rassurez vous j'ai pris un en-cas dans la forêt. Petit mais suffisant pour me rassasier. Au pire si j'ai un creux je trouverais bien de quoi me mettre sous la dent ...

Dreamy eut envie de se gifler. Elle espérait que le professeur et l'autre homme n'allaient pas relever ses propos. Mais elle en doutait fortement

* Bravo la prochaine fois tu leur dira, bonsoir Je suis Dreamy Aisling, professeur de divination et accessoirement vampire. Et je vous rassure je ne mors que si nécessaire, je n'aime pas le gaspillage.

Elle se mordait l'intérieur de la joue, oubliant le côté acéré de ses incises. Le goût de son sang sur la langue aiguisait son envie . Elle devait la contrôler rapidement. Penser à autre chose, elle reprenait la parole pour dissiper le silence pesant

- Oui j'ai un don celui de la divination, et j'en suis devenu un professeur. Je connais bien les lieux j'y ait été élève il y a fort longtemps. Rien n'a changé ici enfin presque.

Elle leur sourit, un filet de sang au coin des lèvres qu'elle essuyait le plus discrètement possible de sa manche. Laissant ainsi une petite tâche sur l'étoffe de son haut.







Voir au-delà de ce qui semble être. Et voir ce qui est .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t515-dreamy-aisling-en-cours http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t506-dreamy-aisling-a-la-lune-j-aime-etre
avatar



Messages : 321
Âge du Personnage : 49 ans
Lieu de vie : Poudlard

MessageSujet: Re: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre] Ven 24 Avr - 21:08

On notera au passage que monsieur Selwyn, diverti de ma chute, n'esquissa pas un geste pour me prêter main forte. Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir : face à un homme tel que moi, la concurrence serait rude. Il lui fallait mettre toutes les chances de son côté pour essayer de gagner la belle.
Oui, parce que la nouvelle arrivée était plutôt pas mal de sa personne. Voilà qui allait me changer des vieilles chouettes.

Je terminai de mettre ma tenue en ordre et de regagner une contenance quand Selwyn entama son drôle de petit discours de bienvenue.
Bien. Très bien. Il avait choisi l'angle de l'indifférence froide et distante. Ça marchait parfois.

Mais c'était à moi qu'elle s'adressa en premier. Victoire.
Je ne comprenais pas tout à fait la moitié de ses sous-entendus mais c'était sans la moindre importance. Je me contentais de sourire de mon air le plus séducteur, certain qu'elle était le genre de femmes à aimer les conquérants. Et non pas les petits freluquets jouant les indifférents. Je n'avais strictement rien contre Selwyn en tant que collègue. Il était même du genre courtois et j'appréciais ses maladresses. Mais la conquête d'une femme est un combat sans merci. Pour l'instant, nous n'étions plus confrères mais ennemis. Quand elle me serait tombée dans les bras, nous pourrions lui et moi reprendre une relation normale. Si il était bon perdant.

Mais rien de cette guerre invisible ne devait apparaître au grand jour.
J'avais donc esquissé un bref salut cordial à l'encontre de Selwyn avant de m'en retourner à notre inconnue. Et, claironnant, je lançai :

- James Gardens, pour vous servir.

Je m'abstenais de préciser mon statut de concierge. Certaines femmes de la haute n'aimaient pas frayer avec plus humble qu'elles. Quand d'autres aimaient s'encanailler.
Aussi, pendant qu'elle échangeait quelques mots avec Selwyn, je l'observai, cherchant des indices sur sa nature profonde. C'était que j'étais expert en femmes moi. Aucune ne résistait à mon analyse !

Il y avait quand même quelque chose qui me chagrina dans ces quelques phrases d'introduction. Elle s'était nourrie en forêt ? On avait préparé un banquet sauvage en son honneur et je n'avais même pas été invité ? Certes, la forêt interdite était réputée pour être dangereuse mais vous vous doutez bien qu'elle n'effrayait pas un homme de ma trempe. Enfin, presque pas.
Il était néanmoins curieux d'avoir organisé une petite sauterie là-bas plutôt qu'à l’intérieur du château. Chose réconfortante, Selwyn ne semblait pas plus au courant que moi.

Je ne pouvais m'empêcher de la dévisager... et ne pus que constater le sang qui perlait à sa bouche :

- Mais, belle enfant, vous êtes blessée?

Preux chevalier à mes heures perdues, je fis quelques pas vers elle, lui proposant mon bras.

- Peut-être devrions-nous faire un saut à l'infirmerie. Une manière comme un autre de commencer la visite du château.

Même si elle avait été élève ici, une petite reprise de connaissance des lieux ne serait pas du luxe. Ce serait surtout du temps que je pourrais passer seul avec elle.
Et en parlant de solitude.

- Selwyn, mon ami, vous pouvez disposer. Je saurais m'occuper de madame.

Et un point pour moi !



Nul n'est censé ignorer ma loi.
Gardens' Order of Laws, Ethic and Mastery
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t195-james-gardens-le-seul-et-l-unique-u-c http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t122-james-gardens-concierge
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre] Ven 1 Mai - 4:43

Dreamy Aisling ∞ Embry P. Selwyn ∞ ...
Un encas ? En forêt ? Bon, c’était la énième nouvelle mode des élèves encore ? Aller pique-niquer dans la forêt interdite et de surcroît la nuit. Embry baissa le regard interrogé après un instant de stupeur. Il avait sincèrement été choqué par la nouvelle. Il n’y avait rien à manger dans la forêt interdite … Elle était interdite pour une bonne raison. Enfin, surtout pour les élèves.

- C’est dangereux de rester dans la forêt et le repas du soir vous attendait en plus.

Murmura-il malgré que notre homme ait voulu plutôt dire haut et fort pour bien faire comprendre ces termes. Peut-être qu'elle ne savait pas pour la Forêt interdite: heureusement il n'y eut aucun mal de fait. Les mains dans ses poches, il passa un court regard à Gardens. Embry ne comprendrait jamais cet homme. Ses manières étaient que trop souvent loufoques, mais le regard cordial que l’homme lui jeta précédemment le fit ce ratatiner sur place. Embry sentait ne pas avoir sa place ici, mais n’arrivait pas à dire précisément pourquoi.

Heureusement, la nouvelle professeure fit détourner les pensées de notre homme vers elle et non vers Gardens. Au fait, il y avait une drôle d’odeur dans le coin et cela depuis un moment. Oui, comme un parfum un peu trop puissant que les grand-mères se jettent dessus presbytes sur la dose. Embry allait s’attraper un mal de crâne pour sûr …

- Évidemment que vous y avez été élève. Poudlard est la meilleure école en Grande-Bretagne. J’y ai moi-même fait mes études et …

PAF ! Une fois de plus dans sa vie, il se fit couper la parole. Non qu’Embry était le gaillard qu’on voyait à 100 mètres à la ronde ou que l’intervention de Gardens quant au sang coulant le long du menton de la professeure n’était pas pertinente, mais cela agaça notre roux. Il se mâchouilla la lèvre soupirant. On ne l’entendit presque pas, mais si vous le faîte, une frustration était clairement ressentie. Et maintenant, James Gardens présentait son bras tel un gentleman – ou à peu près - à la professeure. « Mais qu’est-ce qu’il fabrique » songea notre homme horrifié enlevant aussi rapidement que faire se peut les mains de ses poches alors que … Qu’il se faisait larguer comme une vieille chaussette.

Bon. Et le directeur qui voulait voir la nouvelle professeure en plus tout comme le reste du corps professoral d’où la « mission » d’Embry d’aller voir si cette dernière arrivait enfin. Puis, il n’y avait qu’un peu de sang sur le menton de la dame. Rien de plus. Probablement un bouton ou … Quelque chose. Sa peau était simplement parfaite et … Ce fut assez pour faire baisser le regard de honte d’Embry. Elle était belle oui, mais ce ne serait pas cela qui charmerait notre homme. Aileen était plus belle. Elle avait son charme, un regard charmant, parfait et … Embry reprit la parole.

- Professeur. N’oubliez pas que vous êtes convoquée pour voir le directeur Ravenwood et … Si vous le souhaitez aussi tous vos collègues … Et v …

Réussit-il à articuler d'un hochement de tête sans agir réellement pour repousser le dragueur né – ou pas – de la belle Vampire. On ne souhaitait pas la bienvenue aux gens en les draguant. Nouvelle du soir : bienvenue à Poudlard, école de séduction pour petits et grands. On pourrait ressentir sa frustration dans son ton de voix, un peu dur par moment, d’être laissé de côté encore et toujours, mais surtout celle de ne pas être capable de discipliner un autre membre du corps professoral ! Oh ! Qu’il avait cette envie de le faire toutefois. Il avait ouvert la bouche, mais les mots furent difficiles à mettre en place.


code by Silver Lungs


Spoiler:
 


Dernière édition par Embry P. Selwyn le Sam 2 Mai - 3:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 142
Âge du Personnage : 3O ans
Lieu de vie : Dans mes pensées

MessageSujet: Re: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre] Sam 2 Mai - 3:32



Etrange, vous avez dit étrange ?







Dreamy eut un mouvement de recul, décidément cette odeur lui donnait mal à la tête. Elle comprit assez rapidement qu'elle émanait de  James Gardens. Il en devenait alors bien moins appétissant. Elle ne put s'empêcher de le lui dire avec son tact légendaire

- Auriez-vous renversé quelque flacon de potions sur vous ? A moins que ce ne soit un élève qui ait voulu vous faire une farce ? Car je dois avouer que l'air est irrespirable. Un sort de récuvit pourrait je pense vous en débarrasser assez rapidement. Quel tact, faut avouer que tu n'as pas fais pire. Chut tais-toi.

Il continuait à lui parler, tentant peut être de la charmer. Elle entendit alors le professeur Selwyn prendre la parole.

- C’est dangereux de rester dans la forêt et le repas du soir vous attendait en plus.

Elle lui répondit alors sans trop réfléchir comme à son habitude.

- Certes bien moins dangereux, si on est du genre à ne pas éviter les arbres. Surtout pour les petits animaux pas assez rapides. Ils finissent invariablement par se faire .. manger. Quant au repas préparé, je ne doute pas qu'il puisse être excellent. Mais sûrement trop cuit à mon goût.  Mais que voulez-vous, la faim justifie les moyens non ? Alors là c'est le pompon, pendant que tu y es invite les à la prochaine chasse. Mais non rassure toi ils ont pas compris.. Ha tu crois, faudrait vraiment que t'apprenne à te taire ... Commence par le faire. Là je crois que niveau crédibilité, on est pas au top.

Dreamy se rattrapait comme elle pu, aux branches comme on à coutume de dire. Bien qu'elle ait surtout l'habitude de les prendre en pleine face.

- Allons vous ne m'avez comme même pas crue quant je parlais de "chasser".. Non hein, mais j'avoue que la viande je la préfère largement saignante.. Bon je vais me taire cela vaut mieux.

Le professeur continuait à lui parler. Elle sentait bien à son ton, son agacement croissant. Est-ce ses dires ou l'attitude de James qui le dérangeait. Qu'importe elle écoutait tentant de rester attentive. Mais l'odeur était bien trop prenante. Elle eut du mal à ne pas sortir en courant de la pièce.

- Évidemment que vous y avez été élève. Poudlard est la meilleure école en Grande-Bretagne. J’y ai moi-même fait mes études et …                  

James qui avait remarqué le sang au coin des ses lèvres, coupait la parole au professeur Selwyn et lui dire :

- Mais, belle enfant, vous êtes blessée?

Elle n'avait pu répondre au professeur Selwyn, acquiesçant de la tête, à ce qu'il venait de dire. Dreamy eut peur d'avoir fait quelques tâches sur sa tenue, après avoir dîner. Elle se mit à rire, enfin ce qu'elle pensait être un rire. un gloussement ridicule

- C'est souvent ce qui arrive quant on mange en pleine nature, on finit toujours par se tâcher. J'étais presque sûre d'avoir laissé aucune trace.

Elle se mordit de plus belle l'intérieur de la joue, comme pour s'empêcher de dire d'autres âneries. James continuait sur sa lancée

- Peut-être devrions-nous faire un saut à l'infirmerie. Une manière comme un autre de commencer la visite du château.

Elle le regardait alors droit dans les yeux, laissant échapper quelques mots

- Nul besoin d'infirmerie, ce n'est qu'une petite coupure. Elle ne sera plus qu'un vague souvenir dans quelques minutes. Rassurez vous j'ai connu pire. Bravo ! tu fais fort encore une fois . Enfin je veux dire j'ai ce qu'il faut dans mon sac pour me soigner et ...

Elle n'eut pas le loisir de dire d'autres mots, qui seraient à n'en pas douter une maladresse de plus sur ce qu'elle était . Le professeur Selwyn lui coupait la parole  :

- Professeur. N’oubliez pas que vous êtes convoquée pour voir la directrice madame Minerva McGonagall et … Si vous le souhaitez aussi tous vos collègues … Et v …

La elle vit une porte de sortie, une échappatoire pour éviter d'être définitivement qualifier de vampire. Bon,  déjà qu'ils la pensaient folle mieux valu pas en rajouter une couche.

- On va limiter les dégâts ça vaut mieux pour ce soir.. Tu auras sûrement tout le loisir de passer pour une folle plus tard.. Tu sais qu'ils entendent ce que tu dis là ? .. T'es sûre.. Non bien sûre que non, d’ailleurs ils sont surmener sourds... Je sais je la boucle...

Elle s'adressait alors aux deux hommes tentant de se racheter un peu de contenance. Elle cru bon de leur dire

- Qu'ils sont fatigants ses esprits à toujours vouloir avoir raison.. Là c'est sûre tu finis la soirée à Sainte Mangouste.. Mais ne sois pas si pessimiste ...  Désolée Mr Garden, mais je vais suivre le professeur Selwyn. Je pense que le directeur aimerait me voir au plutôt. Nous aurons l'occasion de nous voir dans les couloirs.. j'adore y...

Elle ne finissait pas sa phrase, s'obligeant à se taire en se mordant une fois de plus la langue.

- Aie t'es folle ça fais mal.. Je vous suis professeur .


Elle laissait là James suivant le professeur Selwyn vers le bureau du directeur.

 







Voir au-delà de ce qui semble être. Et voir ce qui est .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t515-dreamy-aisling-en-cours http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t506-dreamy-aisling-a-la-lune-j-aime-etre
avatar



Messages : 321
Âge du Personnage : 49 ans
Lieu de vie : Poudlard

MessageSujet: Re: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre] Jeu 7 Mai - 10:27

Finalement... cette femme était un peu flippante. En plus d'être dotée d'un très mauvais goût.

Pendant un moment, j'étais presque sûr d'être devenu legilimens (oui, un homme tel que moi pouvait sûrement acquérir ce genre de capacité même à l'insu de son plein gré), tant le débit de madame la nouvelle prof était important et surtout complètement farfelu. Il y avait un mélange de choses qui n'avaient rien à faire à sortir de sa bouche comme ça.
J'en déduisis qu'elle était atteinte de folie précoce. Ce qu'elle racontait n'avait strictement aucun sens. Et si on entrait Selwyn dans l'équation, nous faisions un drôle de trio où j'étais la seule parcelle de normalité. Peut-être que je ne devrais pas m'offusquer que ces deux-là préfèrent rester ensemble. Si c'était pour me farcir les discours sans queue ni tête de la nouvelle, hum, non merci. J'aimais les femmes. beaucoup. Mais de préférence discrète voire même muette. Les bavardes m’assommaient rapidement, surtout quand j'étais incapable de suivre le fil de leur parole. Et là, vraiment, je ne comprenais rien à ce qu'elle venait de raconter. Notamment, cette histoire de potion, de blague et d'air irrespirable. En plus de tout le reste. Mais peut-être ces garnements qu'étaient les élèves de l'école avaient déjà trouvé l'occasion de lui jeter un sort Senteurpurindanslenez ou une autre alternative du genre. Ces gamins manquaient de tout sauf d'imagination.

A me voir ainsi repoussé (diantre !! Elle préférait le Selwyn à ma grandiose personne), je me drapais dans ma fierté. Et sans les regarder s'en aller ensemble, je me détournai moi-même, mimant une occupation imminente (il y avait bien quelque chose à faire dans ce château...). Je m'en allais cavaler dans un couloir adjacent. Les élèves hors de leur dortoir allaient en prendre pour leur grade... Jusqu'à ce que je réussisse à en coincer un de suffisament diabolique pour me filer un coup de main.
Parce que j’avais mon orgueil. Hors de question de me voir reléguer au rang de vieille chaussette puante... J'avais d'ores et déjà les débuts d'un plan machiavélique pour me venger de cet affront. Le Selwyn et la bizarre allaient avoir de mes nouvelles. Et pas plus tard que tout à l'heure...!

Spoiler:
 



Nul n'est censé ignorer ma loi.
Gardens' Order of Laws, Ethic and Mastery
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t195-james-gardens-le-seul-et-l-unique-u-c http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t122-james-gardens-concierge

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre]

Revenir en haut Aller en bas
Etrange, vous avez dis étrange ? [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Académies de magie :: Collège Poudlard :: A l'intérieur du château-