L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Cathal O'Caoimh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Messages : 249
Âge du Personnage : 25 ans
Lieu de vie : Édimbourg
Emploi : Sans emploi pour le moment

MessageSujet: Cathal O'Caoimh Dim 28 Déc - 1:21



Cathal O’Caoimh  
Irlandais



Origines
•• Date de naissance (âge) :30 novembre 1991, 25 ans
•• Lieu de naissance : Galway, République d'Irlande
•• Nature du sang : Issu de deux parents moldus, Cathal est un sorcier.
•• Famille proche : Une mère moldue, Caitlín, enseignante au primaire, et un père moldu, Darragh, traducteur. Les relations avec ses parents ne sont pas des plus harmonieuses, et Cathal ne les voit que pour les grandes occasions. Deux petits frères moldus répondant aux noms de Niall et Alaois, avec lesquels il s’entend à merveille.  Une tante Aoife, cantatrice célèbre en Irlande

  Evolution
•• Scolarité : Serdaigle, a reçu divers prix d’excellence scolaire, a été vice-président du club d’herbologie, fut tuteur en Histoire de la magie
•• Université /Formation : En train de terminer un MURENES en Horologium, avec une spécialisation sur l’histoire de la magie. Il cherche à établir les origines de la magie, à comprendre pourquoi certaines personnes sont sorcières tandis que d’autres ne le sont pas. Il ne suit plus de cours à l’université sorcière, mais s’est inscrit à celle moldue d’Édimbourg, dans un parcours de biologie, en tant qu’étudiant libre. Il a reçu des bourses – maigrichonnes, mais qui lui permettent de manger ses quatre repas par jour — des deux universités.
•• CV : Il donne quelques cours d’appoint en magie, à des personnes de 11 à 111 ans. Il travaille aussi dans une pharmacie moldue d’Édimbourg.

  Aujourd'hui
•• Lieu de vie :  Édimbourg, Écosse
•• Occupations :  Étudiant et employé.  Ses deux jobines ne lui mangent pas trop de temps, ce qui lui permet de se livrer à ses recherches diverses sur l’origine de la magie. Il tente de comprendre le fondement – les lois régissant la magie, et le sérum H l’intrigue au plus haut point, d’ailleurs. Il a emménagé dans son appartement une serre magique dans laquelle pousse une variété incroyable de plantes. Lorsqu’il a un peu de temps, il raffole des expéditions dans les forêts éloignées afin de dégoter quelques espèces végétales rares, question d’améliorer son jardin. Il adore aussi expérimenter des potions, en mélangeant ses acquis sorciers à ses connaissances moldues — les résultats ne sont pas toujours concluants.



En quelques lignes
•• Qualités et défauts : Bienveillant, persévérant, têtu,  introverti, curieux, maladroit socialement, souvent en retard, ne connaît pas la limite entre la légalité et l’illégalité, original, serein, rusé, minutieux, naïf, fataliste, étourdi et rêveur, humble, créatif, intelligent, indocile, patient, ironique, loyal, lucide, émotif…
Cathal est d’un naturel réservé avec les inconnus; ne sachant jamais sur quel pied danser avec un nouvel arrivant, il garde ses distances et ce n’est qu’avec ses amis les plus proches qu’il révèle sa ‘vraie’ identité. Incapable de se tenir tranquille plus de dix secondes, Cathal a sans cesse besoin d’un défi, d’un but, d’une aventure. Et, quand il ne cherche pas les aventures, les pétrins le trouvent généralement assez rapidement; Cathal est doué pour accrocher la flammèche de feu qui fait tout exploser ou le sac à main de la dame qui le prendrait pour le bandit recherché dans tout le pays.

•• Allure & silhouette : Cathal est ce qu’on pourrait qualifier de ‘grande échalote’ : assez maigrichon (car il est une totale quiche niveau cuisine), il dépasse le commun des mortels d’une bonne tête. Il marche d’un pas rapide, toujours pressé qu’il est, avec un élan jovial et énergique. Ses gestes sont toujours gracieux et précis, témoignant d’une connaissance et d’une assurance de ce qu’il entreprend. Ses petits yeux brun-vert furètent leur environnement, à la recherche d’un nouveau mystère, et son sourire, toujours sincère, est des plus communicatifs. Son visage fin et hâlé de ses explorations en plein jour s’orne de grandes oreilles, et même si elles lui ont valu quelques moqueries lors de son enfance, Cathal n’essaye pas de les cacher. Au contraire, il les met même en évidence avec en les décorant de stretchs, affirmant sa singularité physique. Question vestimentaire, il n’hésite pas à essayer, à mélanger les genres et les couleurs : ressembler au dernier catalogue de Mode Sorcière ne l’intéresse guère. On ne le voit jamais sans son sac en bandoulière, dans lequel sont fourrés un ou deux livres, son précieux cahier de notes, quelques fioles vides. Il porte constamment un bracelet de cuir que son frère Niall lui a fabriqué, voilà des années de cela, et sur lequel il est gravé maladroitement un proverbe en irlandais, dont la traduction serait la suivante : l’eau ne nous manque jamais avant que le puit soit tari.

•• Soit dit en passant :
Cathal est le premier enfant d’un couple ordinaire de moldus. Le père, Darragh, était un fervent chrétien et, bien qu’il obligeait toute la famille à assister à la messe dominicale et à rencontrer le prêtre pour se purifier des péchés hebdomadaires, il a aussi inculqué des valeurs nobles à ses trois garçons. Ainsi, une fois par semaine, après l’école, les gamins se présentaient à un organisme de charité de leur choix et l’aidaient tout l’après-midi. Les dix premières années de Cathal baignèrent dans une douceur naïve et rien ne troublait le quotidien des O’Caoimh, sauf une certaine lettre venant d’une école de sorcellerie. Ses parents prirent extrêmement mal la nouvelle, passant par tous les stades du deuil avant d’accepter que leur fils fût étrange : le déni pendant de nombreuses années, le tout mélangé à une colère et à un rejet catégorique de leur aîné. Le saut de Cathal dans le monde sorcier ne se fit pas sans heurt, et si l’enfant put rester dans la demeure familiale, ce ne fut que grâce à l’intervention de ses deux petits frères. Ceux-ci n’avaient pas encore la ferveur catholique pour leur faire croire que la magie était le mal incarné et voyaient, au contraire, les pouvoirs de Cathal comme une bénédiction (sans doute parce qu’ils imaginaient déjà la quantité astronomique de chocolat et de jouets qui pourrait magiquement apparaître). La relation entre Cathal et ses parents ne s’est jamais améliorée et si Cathal s’intéresse autant au pourquoi du comment du quand de la magie, c’est dans le désir avoué de montrer à ses géniteurs que la sorcellerie n’est pas anormale ou une création du démon. Pour l’instant, ils sont minimalement convaincus par toutes les preuves qu’il leur a rapportées de ses nombreux cours d’histoire. Ses parents tolèrent poliment sa présence aux fêtes familiales, question de préserver les apparences, mais Cathal voit plus régulièrement ses deux frères.

Rien ne sert de vous apitoyer sur le sort de l’Irlandais : il vit bien avec cette situation. Enfin. Relativement bien. Ce n’est pas l’idéal, bien sûr, mais il garde espoir de persuader ses parents, espoir probablement porté par ses souvenirs d’enfants. Cathal aurait pu facilement se tourner vers le monde sorcier et oublier son apport moldu, mais il en a été incapable, trop loyal qu’il est. Il reste profondément attaché à sa culture première et n’a jamais cessé, même quand il étudiait à Poudlard, de se renseigner sur le monde moldu, qui est, à son avis, intrinsèquement lié au monde sorcier.

À Poudlard, Cathal fut heureux comme un dragon à l’air libre : tout ce nouveau monde, ce nouveau fonctionnement, qui s’ouvrait à lui l’extasiait. Le type qui parle à tous les tableaux pour en apprendre le plus possible – même si la plupart des confidences des personnages se révélaient à être des histoires ennuyantes de triangle amoureux —;  c’était lui. Le type qui s’investissait à 110 % dans tous ses cours, lisait tous les livres facultatifs recommandés par les professeurs, s’endormait sur son parchemin devant l’âtre; c’était lui. Cathal n’est pas le nouveau cerveau de l’univers : s’il a eu d’excellentes notes dans les matières qui le passionnent, il a aussi récolté quelques résultats gênants. Il aime découvrir, mais pas nécessairement réussir.



•• En quelques lignes : Curieux – pour ne pas dire sale fouineur, Cathal est possédé de cette soif immense pour la compréhension du monde, et surtout de la magie même. Il baigne entre le monde moldu et le monde magique, dans le seul but d’expérimenter, de découvrir davantage.


Dernière édition par Cathal O’Caoimh le Lun 18 Juil - 19:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.harrypotterrpg.fr/t221-cathal-o-caoimh
avatar

The Creative One

Messages : 1351

MessageSujet: Re: Cathal O'Caoimh Dim 28 Déc - 12:11

Bienvenue, Cathal O'Caoimh, parmi les membres de l'équipage.
Ce personnage est désormais validé et rejoint les groupes « Etudiants »,  & « Sorcier ».
Il est officiellement enregistré par le Ministère de la Magie, comme le prouve le document ci-dessous :


Carte n° 891130141228


Nom : O'Caoimh
Prénoms : Cathal
Nationalité : irlandais

Sexe : masculin
Né(e) le : 30 novembre 1989
A : Galway

Lieu de vie : Edinburgh
Occupation : étudiant et employé


Comme ton personnage est également issu d'une lignée moldue, il est probablement référencé  par le Gouvernement du Royaume-Uni, comme le prouve le document ci-dessous :


Carte n° 891130141228


Nom : O'Caoimh
Prénoms : Cathal
Nationalité : irlandais

Sexe : masculin
Né(e) le : 30 novembre 1989
A : Galway

Lieu de vie : Edinburg
Occupation : employé en pharamacie


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathal O'Caoimh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [100%] Cathal M. Wolfsbane
» Athanatos [Cathal]
» Pour un éclat de rire [Flash-back - Cathal]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Toi, moi & les autres :: Les Membres de l'équipage-