L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Une installation bien longue [Rp libre à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Messages : 16
Âge du Personnage : 26 ans

MessageSujet: Une installation bien longue [Rp libre à tous] Lun 11 Juil - 4:54


Purification ~



L’odeur flottait dans l’air, constamment présente tout autour d’elle, cherchant à l’embrouiller, à lui faire perdre sa trace. Mais la jeune louve ne la perdra pas, trop habituer à chasser ce genre de proie fragile qui tentait toujours de s’éparpiller pour mieux survivre. Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de la louve alors qu’elle bifurquait entre les arbres pour prendre sa cible à revers. Elle l’aurait. Son repas ne pouvait lui échapper. Alors, priant son totem, elle se mit à courir silencieusement entre les arbres. Son éducation amérindienne et sa nature lupine naturelle faisait d’elle une excellente chasseuse. Si elle ne pouvait rien faire pour cacher son odeur, elle pouvait jouer avec les éléments présents dans la forêt et se les approprier pour devenir presque invisible. Ceci était bien plus efficace et pratique qu’un fichu sort d’invisibilité. Elle et la magie… Si elle arrivait à en faire, entre sa baguette de sombral et ses capacités diminuées par son ascendance lycan, on ne pouvait dire que cela était très glorieux. Néanmoins, elle avait réussi ses études de magie, ce qui prouvait qu’elle n’était pas totalement incapable… Mais pas aux yeux de ses sorciers imbus d’eux-mêmes et de leur sang pur. Oui, sa mère était moldu et oui, elle était un garou. Mais où était le problème ? Certes, peu savait pour son côté sauvage et animal, mais cela n’empêchait personne de la prendre pour une moins que rien, simplement parce qu’elle était à demi sorcière. Elle dut sortir du labyrinthe qu’était devenu son cerveau pour s’arrêter brutalement. Calmant sa respiration, face au vent, elle attendit, se fondant dans les ombres de la végétation, tous ses sens aux aguets. Puis elle le vit. Cette adorable et gracieuse biche… Qui ferait un excellent repas. Elle avait faim, très faim. Et ça… apeurée… La louve croisa le regard terrifié de l’animal, provoquant une monté de satisfaction en elle. L’égo de la chasseuse. Alors, la belle ce mit en mouvement…

La fraîcheur de la nuit plaisait à la belle jeune femme. Son regard prune se posa sur tout ce qu’elle venait de sortir de la cabane et elle lâcha un profond soupire. Pourquoi y avait-il autant de bordel dans un endroit abandonné ? Sérieusement, elle ne pouvait pas s’imaginer quitter un lieu en laissant un tel désordre. Une fois tout mis dehors, à côté de ses maigres affaires, l’amérindienne entreprit de faire le ménage. De tout récurer à fond pour faire partir cette odeur de moisi et de renfermé incrusté dans le bois de sa nouvelle demeure. Elle s’octroya une pose pour manger encore un bout. L’effort ça creuse ! Puis la belle s’installa en tailleur devant son petit sac en bandoulière et entreprit un long exercice de méditation pour se détendre totalement et faire le vide en elle. Quand elle entendit la nature le lui susurrer, Aleshanee ouvrit les yeux, dévoilant ses sublimes pupilles aux yeux du monde. Avec des gestes lents, serein, elle ouvrit son sac en entamant un long chant rituel. En premier lieu, elle sortie quatre pointes de flèches en silex faites mains, une résine de Copal, de la Sauge Blanche, un bouclier de fourrure, un Mandella d’environ un mètre, un capteur de rêve et enfin un bâton de plante. Toujours douce, calme et surtout, sans arrêter son rituel, sa voix s’élevant doucement vers les cieux, notre jeune femme attrapa le bâton, mélange de sauge, copal et sweetgrass, pour enfin ce lever. Elle prit des allumettes et entra dans la cabane pour allumer l’encens et faire le tour de la pièce, purifiant une première fois l’endroit, priant le Grand Esprit de chasser les mauvais esprits et le malheur des lieux.

Une fois cela fait, elle utilisa le reste pour purifier les meubles qu’elle remettrait à l’intérieur, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. Alors seulement, elle prit le Copal et alla l’allumer au centre de la pièce avant d’aller chercher le petit sorbier, la bière et le ruban rouge. Se mettant à genou devant l’arbuste, elle ouvrit la bière et la lui offrit en signe de gratitude puis cassa quatre rameaux d’environ vingt-cinq centimètre. Elle prit le ruban et mit les branches en croix, semblable à un plus, pour les nouer ensemble avec le ruban, continuant de chanter. Puis la belle leva son talisman vers le ciel pour que la lune le bénisse avant de le poser contre son front en fermant les yeux. Elle resta quelques secondes ainsi pour au final le porter a ses lèvres et contre son cœur. Alee se releva et laissa son bras pendre dans le vide, tenant le sorbier ainsi, vers le sol et fit le tour de sa demeure dans le sens des aiguilles d’une montre. Puis elle sortit à reculons, protégeant son chez elle en le sortant en dernier pour le clouer au dessus de la porte. Elle remercia alors les esprits de ses ancêtres pour qu’ils lui apportent la protection dont elle aurait besoin. Enfin son chant prit fin et les paroles anciennes de son peuple se perdirent dans le silence de la nuit… Elle ne put retenir un sourire dont seule la lune serait témoin avant de venir chercher les pointes de flèches, qu’elle plaça une à une à chaque coin de la pièce, pointe orientée vers l’extérieur de la maison pour chasser les intrus, vivants ou morts. Il ne lui restait plus que le Mandella, l’attrape rêve et le bouclier qu’elle placerait en dernier, une fois la l’intérieur réaménagé à son goût.

Une fois l’aménagement terminé, avec le canapé près de l’âtre, une armoire contre le mur en perpendiculaire de ce qui lui servirait de lit et quelques petites étagères avec un ou deux bibelots, dont sa défunte mère en photo, la belle alla chercher l’attrape rêve qu’elle vint placer au dessus de son lit en murmurant une nouvelle prière pour chasser les mauvais rêves. Le bouclier alla sur le mur, au dessus de la cheminer et enfin le Mandella trouva sa place derrière la porte d’entrée, du côté intérieur encore. Peut-être que, plus tard, si elle avait le temps, elle sculpterait un totem avec les représentations de ses ancêtres et, au sommet, l’aigle du Grand Esprit. Pour le placer dans son jardin… Où ce qui lui servait de jardin. Alee ouvrit le seul buffet de la pièce pour venir y placer le reste de sa viande, bien nettoyée et enveloppée dans un drap propre. Les frigidaires moldu allaient lui manquer… Peut-être pourrait-elle en acheter un… Le tout étant de prendre un générateur aussi quoi… Elle secoua la tête en souriant, elle n’était plus chez les moldu ici… Mais bel et bien dans une école de magie et elle devait surveiller les enfants ici. Une part de son cœur se serra à cette pensée. Aurait-elle, elle aussi, un jour des petits à protéger ? Un être à aimer… ? Ronchonnant contre elle-même et ses pensées des plus dérangeantes, Aleshanee ressorti de chez elle pour remonter un peu plus loin, vers l’école et se laisser tomber dans l’herbe, pour observer les étoiles… Les constellations brillaient de mille feux et elle se mit à les rechercher, une à une, s’amusant encore une fois du fait qu’elle n’avait pas exactement la même place selon le côté du monde d’où on les regardait…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une installation bien longue [Rp libre à tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
» Au galop sur la plage... [Libre à tous les gentils !]
» Bal de fin d'année scolaire 2008/2009. [LIBRE À TOUS]
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» Passerais-je innaperçue? Faut voir =__= [Libre à tous~]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Académies de magie :: Collège Poudlard :: Parc de Poudlard & Forêt Interdite-